Un stade et une rue au nom de Pelé viennent de voir le jour au Brésil et en Colombie

Un stade et une rue au nom de Pelé viennent de voir le jour au Brésil et en Colombie

Image :

© MAURO PIMENTEL / AFP

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

Une rue Pelé devant le mythique stade Maracanã a été inaugurée ce mercredi au Brésil. En Colombie, un stade de 15 000 places porte désormais le nom du regretté numéro 10.

Ce n’est que le début. Les premiers baptêmes de lieux en hommage à Pelé ont déjà commencé à voir le jour en Amérique latine où un stade en Colombie et l’avenue devant le mythique stade du Maracanã de Rio, au Brésil, portent désormais le nom de l’idole décédée le 29 décembre.

À voir aussi sur Konbini

Six jours après sa disparition à l’âge de 82 ans et au surlendemain de ses obsèques à Santos (ouest du Brésil), Rio de Janeiro a inauguré mercredi l’Avenida Rei Pelé (“Avenue Roi Pelé”) devant le légendaire stade Maracanã.

Le Maracanã, lieu de son 1 000e but

“C’est important que ce soit devant le Maracanã, là où il a inscrit son 1 000e but. C’est là qu’il a fait ses adieux à l’équipe nationale en 1971, qu’il a été champion avec (son club de) Santos en 1963”, a déclaré à l’AFP Gomez Quintans, le maire du quartier de Tujica, où est érigée l’enceinte aux 79 000 places.

“Bien que Pelé ait joué pour Santos, club de São Paulo, il a eu des moments mémorables au Maracanã avec l’équipe brésilienne”, juge Felipe Ferreira, avocat vêtu du maillot de la Seleção qui a assisté au dévoilement du panneau de nom de l’avenue, face à l’entrée principale du Maracanã.

Un stade Pelé… pour une équipe de 2e division

En Colombie, c’est le stade de Villavicencio, dans le sud du pays, qui est devenu la première enceinte d’Amérique latine à être renommée en l’honneur de Pelé, a annoncé mercredi le gouverneur du département de Meta (centre). Inauguré en 1958 sous le nom de Bello Horizonte, ce stade d’une capacité de 15 000 spectateurs héberge habituellement l’équipe des Llaneros, modeste pensionnaire de deuxième division colombienne.

“Nous annonçons au monde que notre beau stade s’appellera désormais ‘Bello Horizonte Roi Pelé'”, a tweeté dans la nuit de mercredi à jeudi Juan Guillermo Zuluaga. “Nous soutenons l’initiative de la FIFA”, a-t-il ajouté. “Les jeunes générations doivent savoir qui était cette icône du football mondial.”

Un souhait du président de la FIFA

La Colombie est l’un des premiers pays à répondre à l’appel du président de la FIFA, Gianni Infantino, afin que chaque pays membre de l’instance du football mondial baptise un de ses stades du nom du génial numéro 10. Mercredi également, le Premier ministre cap-verdien a annoncé que le stade de la capitale, Praia, serait rebaptisé “Stade Pelé”.

Depuis 1979, il existe déjà un stade “Rei Pelé” au Brésil, dans la ville de Maceió (nord-est), mais il est plus connu sous le nom de “Trapichao”.