AccueilLifestyle

Un joueur espagnol viré de son club car il avait prétendu avoir le Covid-19 alors qu’en fait il voulait juste aller supporter une autre équipe en finale de Coupe du Roi

Un joueur espagnol viré de son club car il avait prétendu avoir le Covid-19 alors qu’en fait il voulait juste aller supporter une autre équipe en finale de Coupe du Roi

Publié le

Image :

Capture @RCDeportivo

Le club de La Corogne n’a pas apprécié que Juan Carlos Menudo se fasse porter pâle pour aller supporter le Betis Séville.

Bon, bah toutes les infos sont dans le titre, hein ! On vous explique un peu plus en détail tout de même, grâce aux brillantes explications de nos confrères de 20 minutes.

À voir aussi sur Konbini

Le week-end dernier (pas celui-là mais celui d’avant), le Deportivo La Corogne, en D3 espagnole, se déplaçait le dimanche à 12 heures pétantes sur le terrain de Talavera. Un match ô combien important, car La Corogne avait la possibilité de remonter en deuxième division.

Oui mais voilà, pas aussi important que la finale de la Coupe du Roi entre le Betis et Valence, qui avait lieu la veille au soir, le samedi 23 avril. Juan Carlos Menudo, milieu de terrain de La Corogne et fervent supporter du Betis, avait ses billets pour cette finale, car son match prévu le lendemain midi devait avoir lieu, à la base, le vendredi. Ce qui lui aurait laissé le temps de se rendre à la finale. Mais le match Talavera-Deportivo a donc été repoussé le dimanche midi, ce qui ne laissait pas le temps à Menudo d’aller à la finale puis de faire le déplacement le lendemain.

Le numéro 10 a donc décidé, le jeudi, de dire à son club qu’il était positif au Covid-19 pour ne pas être dans le groupe… et pour se rendre à la finale de son club de cœur. Pas de chance pour lui : sur place, il s’est fait griller, et son club l’a viré la semaine dernière, alors qu’il avait un des plus gros contrats de l’équipe. Heureusement qu’il avait vu le Betis remporter la finale aux tirs au but, sinon cette sanction n’aurait pas vraiment valu le coup…

Chargement du twitt...