Trois journalistes sont morts au Qatar pendant la Coupe du monde de football

Trois journalistes sont morts au Qatar pendant la Coupe du monde de football

Image :

Photo by Christian Charisius/picture alliance via Getty Images

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

Un bilan lourd.

Roger Pearce, Grant Wahl et Khalid Al Misslam. Tous les trois sont journalistes et sont décédés durant la Coupe du monde au Qatar. Le premier, reporter britannique de 65 ans pour la chaîne de télévision ITV, a perdu la vie le 21 novembre dernier à son hôtel, au deuxième jour du Mondial, et à un peu plus d’un mois de sa retraite. Les circonstances de sa mort sont pour l’instant inconnues.

À voir aussi sur Konbini

“Une bronchite” puis un malaise cardiaque

Vendredi dernier, c’est le journaliste américain Grant Wahl, âgé de 48 ans, qui a perdu la vie en plein match Pays-Bas-Argentine. “[Il] s’est senti mal dans la tribune de presse du stade Lusail, a précisé un porte-parole du Comité suprême d’organisation. Il a immédiatement reçu un traitement médical d’urgence, qui s’est poursuivi lors de son transfert en ambulance vers l’hôpital général Hamad”, à Doha. Avant de vraisemblablement succomber à un malaise cardiaque, précise le Wall Street Journal.

Il avait indiqué il y a quelques jours aux abonnés de sa lettre d’information sur Internet s’être rendu dans une clinique du centre des médias : “Ils ont dit que j’avais probablement une bronchite”, avait-il ajouté. “Mon corps finit par me lâcher. Trois semaines avec peu de sommeil, beaucoup de stress et de travail peut avoir cet effet sur vous […]. J’ai pu sentir le haut de ma poitrine supporter un nouveau niveau de pression et d’inconfort”, décrivait-il par la suite.

Un 3e décès dans des circonstances inconnues

Avant sa tragique disparition, le célèbre journaliste sportif américain, avait fait parler de lui récemment au Qatar en portant un t-shirt arc-en-ciel en soutien aux personnes LGBT+, avant le match USA-Pays de Galles le 21 novembre dernier. Il avait été retenu par les forces de sécurité puis relâché.

Ce dimanche, le photojournaliste qatari Khalid Al Misslam, 44 ans, est devenu le troisième journaliste à perdre la vie durant cette Coupe du monde, toujours dans des circonstances inconnues. Un homme décrit comme “vraiment gentil et talentueux” par le média Al-Kass pour lequel il travaillait ; “une inspiration dans la photographie sportive”, a déclaré sa consœur Khaleel Nadoum à Association internationale de la presse sportive (AIPS).