AccueilSports

Quand Youri Djorkaeff le Français rencontre… Djorkaeff Reasco l’Équatorien à la Coupe du monde 2022

Publié le

par Konbini avec AFP

C’est donc ça, le multivers ?

Quand Youri Djorkaeff le Français rencontre… Djorkaeff Reasco l’Équatorien à la Coupe du monde 2022

© OZAN KOSE / AFP

Vingt ans après la Coupe du monde de 2002, un Djorkaeff dispute à nouveau un mondial et il n’est pas Français. Dans l’effectif de l’Équateur, on retrouve un certain Djorkaeff… Reasco, prénommé ainsi car son père, ancien international, était un grand fan de l’attaquant français. Présents tous les deux au Qatar, ce n’était qu’une question de temps avant que les deux homonymes se rencontrent. La réunion des Djorkaeff a eu lieu ce mardi en marge du dernier match de poule de La Tri face au Sénégal.

Chargement du twitt...

Sur la pelouse du stade Khalifa International de Doha, la rencontre entre Youri, ambassadeur de la FIFA durant le tournoi, et Djorkaeff a été immortalisée en photo, concrétisant “la belle histoire de foot” autour du nom du champion du monde 1998 devenu prénom d’un autre joueur de foot.

“Je trouve que c’est une belle histoire et c’est incroyable, racontait le Français à l’AFP avant le début de la Coupe du monde. J’avais reçu plusieurs fois des vidéos sur Twitter et je croyais que Djorkaeff était son surnom. J’en ai entendu parler la première fois lors d’une rencontre avec le président de l’Équateur aux Nations Unies en compagnie de Gianni Infantino.” “J’aimerais beaucoup le voir pour faire une photo avec lui et l’envoyer à son père, indiquait le champion du monde français. Ce serait un beau clin d’œil.”

À voir aussi sur Konbini

Né le 18 janvier 1999, Djorkaeff Reasco est trop jeune pour avoir vu évoluer l’ancien champion du monde et d’Europe mais son père, Néicer Reasco, membre de l’équipe équatorienne ayant participé au Mondial-2006 en Allemagne, en était un fan absolu. “Je ne sais pas si j’aurai une meilleure carrière que Youri. J’essaie déjà de me faire un nom”, a déclaré à la chaîne argentine TyC Sports l’attaquant du club argentin Newell’s Old Boys, qui compte deux sélections avec “La Tri”.