AccueilSports

Natation, acrosport ou encore ultimate : on vous a demandé quel sport vous a le plus traumatisés au collège

Publié le

par Emma Couffin

Avis aux profs d’EPS : les élèves n’aiment ni courir, ni faire des pyramides humaines.

Natation, acrosport ou encore ultimate : on vous a demandé quel sport vous a le plus traumatisés au collège

Après avoir trié pas moins de 4 000 réponses, on vous a fait une petite sélection des sports du collège que vous ne regrettez pas du tout. Du cross à huit heures du matin en passant par deux heures de demi-fond sous une pluie battante, il y a forcément un sport dont tu ne veux plus jamais entendre parler.

L’acrosport est élu pire sport ever

  • “La gym où il fallait s’empiler là… très choqué.” @AfterMalone
  • “Les trucs où faut faire des saltos, écarter les jambes et sauter jambes écartées par-dessus un truc en bois. J’ai pas le mot en tête, ça m’a dégoûté.” @Madjack67210
  • “Quand dans ma vie je vais sortir ‘je sais faire une pyramide humaine ?'” @Cathy_Grgd
  • “Acrosport. Les gros, on se comprend” @brandizerr
  • “L’acrogym ! Les gens qui te grimpent dessus en mettant leurs pieds sur ton front, là !” @Soukayna_8419
  • “Acrosport (j’étais l’ancien petit gros qui servait de base pour faire la pyramide)” @mezahKB9
  • “Le brisage de colonne aka l’acrosport” @LucasF93360
  • “Acrosport. Tu faisais la pyramide, ça grimpait sur toi avec leurs grosses chaussettes sales.” @jazange
  • “Acrosport… vraiment être dans des groupes déséquilibrés au niveau des forces” @marielvq2
  • “La seule fois où j ai réussi une roulade arrière, je me suis pété les doigts d’une main” @Kiwi76942
  • “L’acrogym, ou comment forcer des gens timides à passer devant toute la classe pour faire des ‘figures’ toutes plus ridicules et malaisantes les unes que les autres… en musique” @florian_paret
  • “L’acrogym. Enfin, ça a surtout traumatisé mes petits camarades quand le prof a dit ‘et maintenant Mathieu tu passes en position voltigeur, et tes camarades te portent’.” @Mathieu_Cocq
  • “Le truc où fallait faire des formes là, les gens puent trop des pieds” @Raayan95

Reste aussi à savoir quelle épreuve de gym vous a le plus traumatisés…

  • “Il est impossible de départager la barre fixe et les barres parallèles… à côté, le cross paraissait acceptable” @losismeduen
  • “Le cheval d’arçons. Fracture du coccyx !” @evelyne15eme
  • “Le cheval sautoir en gym : tu cours, tu sais que tu vas te le prendre, que tu vas t’exploser dessus, tu le vois s’approcher et tu te demandes juste dans quelle position tu vas finir.” @vesta94an
  • “Le saut en hauteur. En janvier. À 8 heures de préférence. (Mais sinon j’aimais vraiment le sport au collège)” @Anne_38100
  • “Les barres asymétriques en classe de 3e.” @isatotof

Bref, incontestablement, un des sports qui vous a le plus marqués, c’est la gym. On vous rassure, nous non plus, on ne sait toujours pas faire une rondade…

  • “La gymnastique, je sais toujours pas faire la roue” @nach_mum
  • “Bienvenue au club ! Moi non plus. Et ma cinglée de prof de lycée voulait que je fasse la roue sur un banc alors que je sais déjà pas la faire au sol. Je me suis éclatée par terre devant elle” @wonderavamx
  • “Gym au sol. Le sport le plus naze de la planète… et franchement, j’en ai fait.” @EndlessRising

Entre le combo glamour bonnet-lunettes et le passage obligé par le pédiluve, la natation vous a aussi fait faire de nombreux cauchemars…

  • “Piscine, can’t swim” @iambilalhassani
  • “La piscine. En plus de m’avoir niqué les genoux, je détestais me mettre en maillot de bain devant tous les autres.” @SaikuuKara
  • “Je savais pas nager.” @Zen_kujo
  • “Oh putain, la piscine à 8 heures + l’adolescence = combo. J’avais mes règles toutes les semaines. “@Arlequinade8
  • “La piscine en hiver à 8 heures du mat. L’eau froide, l’odeur du chlore toute la journée, les cheveux mouillés… Alors que j’aimais bien nager.” @SoSouby
  • “La piscine mais uniquement parce que je savais pas nager et que je déteste ça.” @profmusicien
  • “La piscine à 12 ans, c’est l’enfer sur terre” @JusticeForVitaa
  • “À 11 ans, on a exigé, lors du premier cours de natation, de plonger dans la section la plus creuse de la piscine et d’attraper leur bâton qui nous ramenait au bord de celle-ci. Ne sachant pas nager, j’ai eu tellement peur” @SilvyDB
  • “La piscine et honnêtement, je ne comprends pas comment c’est possible que ce soit au programme” @_Clxra_B
  • “La piscine : le prof, il faisait un concours entre meufs et mecs, dans l’ordre alphabétique dans le grand bassin. J’ai dit que je savais pas nager, je me suis retrouvé dans le petit bassin pendant tout le collège.” @samsam92120
  • “COMMENT ON PEUT ENVOYER DES ENFANTS FAIRE DE LA NATATION DÈS 8H EN HIVER ?” @FreeYatie

Globalement, les collégiens détestent COURIR

  • “Le truc où on calculait sa VMA” @basilebilo
  • “Le relai, le saut de haies (plus en primaire, dans mes souvenirs), la course d’endurance… BREF tout ce qui nécessitait de courir ou de sprinter” @courtney77680
  • “Demi-fond, relais, le cross, tous les trucs où fallait courir, c’était un cauchemar pour moi” @nola_daarling
  • “Le 3×500 aka l’enfer sur Terre” @nina_iseni
  • “Le 4×500 a 8 heures du mat en hiver” @Ryann75
  • “Répondre autre chose que 3×500 est criminel” @FiFight_13Tk
  • “Endurance, sans hésitation aucune.” @jordan_bness
  • “L’endurance : tenir pendant la course et passer 20 minutes après à essayer de respirer sans m’évanouir (pas de PAI à l’époque, c’était marche ET crève pour les asthmatiques)” @Cheyrlotte
  • “Demi-fond, j’ai jamais compris le but. Tu cours, puis tu dois courir à un autre rythme et faire une moyenne. Ouah ben super.” @PrideRevero
  • “Le cross. J’étais si nulle et si lente, que le jour du cross annuel du collège, je suis arrivée première car tout le monde m’avait devancée d’un tour de lac… “ @Clementine_Crb
  • “Course d’orientation, frère, ma classe m’avait oublié dans la forêt, j’oublierai jamais” @syrinekhb

À vous entendre, le demi-fond devrait être pratiqué uniquement entre 10 et 25 degrés, par temps clair

  • “L’endurance sous 40 degrés, c’est sûr, j’ai des séquelles à vie”@Idmanmo
  • “La course de demi -fond sous la pluie en hiver” @SOMBRE_AOKI
  • “Le volley-ball… En extérieur à 7 h 30 du matin, l’hiver, par 1 degré… une balle très dure sur des mains très froides, c’est atroce.” @Trentedeniers
  • “Le rugby dans la boue un mardi matin à 8 h 30 en plein mois de février” @radioThais_
  • “La piscine en plein hiver… on sortait, on avait les cheveux qui gelaient et l’été, athlétisme en plein cagnard…” @ClaudineVerben1

Le ping-pong, ou “tennis de table” pour les pros, a traumatisé des générations, surtout ceux qui jouaient à la dernière table

  • “Ping-pong ! C’est horrible, ce sport !” @NicoleSahin2
  • “Le ping-pong, j’ai jamais bougé de la table des nuls !!!!!” @madiiii___
  • “Je pense que quand on a passé tout le cours à ramasser la balle et qu’on a des courbatures horribles le lendemain, on peut dire que c’est un sport” @wonderavamx
  • “Pardon mais le ping-pong ! C’est quoi, ce sport ? Une table trop petite, une balle trop légère. Et moi… toujours à la table la plus basse parce que jamais je gagnais. J’ai jamais eu la moyenne avec ce sport” @Mgtkps

Le rugby, un sport violent ?

  • “Le rugby. ‘Faut aller au contact !’ Alors, avec mon 1 m 70 pour 55 kg à l’époque, pas trop et ensuite, je vois pas pourquoi m’emplafonner si j’ai une ouverture…” @DarkSekot
  • “Le rugby, je supporte pas les contacts violents comme ça” @blondasse_k
  • “Le rugby, c’était clairement un battle royale sans règle, ou pendant une heure on se tapait sur la gueule avec un ballon” @MarcPeulier
  • “Quand j’étais une petite puce face à des redoublants qui me dépassaient de 2 têtes !” @LiseMullot

Il y a aussi les sports qui vous ont littéralement “blessés” à vie

  • “Le handball. J’ai voulu prendre la balle au même temps qu’un autre camarade. Il a levé son crâne en premier et m’a ouvert la lèvre. J’ai 31 ans et toujours la cicatrice.” @Ave_Maria__
  • “Le lancer de javelot… J’ai failli planter un camarade sans faire exprès. Il s’était pas assez reculé, je l’ai planté entre ses jambes.” @AncienSan
  • “Le javelot !!!!! Un élève l’a reçu DANS LE DOS PTN DE MERDE” @melschistad
  • “L’ultimate ! J’me suis pris le frisbee au moins 3 fois dans la gueule” @TSBOMBA

Les sports qui s’apparentent plus à des épreuves de Koh-Lanta qu’à de l’EPS (le grimper de cordes, vraiment ?) 

  • “Le kayak wshh, tu tombais, fallait remonter tout seul” @Leidy_mcds
  • “Le grimper de corde. Discipline complètement inutile. Nous, on venait s’amuser et eux, ils voulaient faire de nous des G.I Joe. À la fin, tu finissais avec des ampoules dans la paume des mains.” @wazfus
  • “Je suis assez vieille pour avoir connu des sadiques qui nous faisaient encore grimper à la corde. 1988-1992. Ni oubli, ni pardon.” @rimesetluttes
  • “Quand il fallait grimper à la corde… j’ai jamais réussi à monter plus d’1 mètre…” @LaetiMartinez40
  • “Le grimper à la corde. Quelle angoisse” @anouchkacohen
  • “Euhhh javelot !!!! Aucune utilité, on est plus à l’époque romaine donc non merci” @theclassic_G
  • “Le pentabond, un sport inventé de toutes pièces par l’Éducation nationale” @legoneaouar
  • “Un truc où tu cours à cloche-pied, puis tu sautes dans un petit bac à sable lol.” @IkrameBne
  • “Voyons voir… le grimper de corde lisse, le volley et son florilège de doigts cassés, la piscine et la conscience soudaine de ton propre corps, le base-ball où on se rend compte qu’on est définitivement pas dans une université californienne…” @VinceBlingBling
  • “L’ultimate : un nom de ouf pour un sport de merde.” @zlukvx
  • “Le pire : Ultimate, sport pour labrador.” @GrandSalopardo
  • “Ultimate. Un jeu collectif avec des frisbees. J’étais persuadé que les profs avaient inventé ce sport pour nous emmerder et nous empêcher de jouer au foot” @yazoou
  • “Le lancer du poids. Malgré tous mes efforts, il retombait lamentablement à mes pieds” @YellowGreenFox

Tous les sports qui touchent, de près ou de loin, à un ballon

  • “Le football, j’avais peur de cette balle de merde” @ChatCaro
  • “Le foot, y’avait pas un seul match ou j’me prenais pas le ballon à la gueule et que j’pleurais pas” @caution2bad
  • “Le BASKET. Je ne supportais pas qu’on m’empêche d’avancer avec le ballon en agitant les bras devant moi. ‘tiens ! Prends le ballon et fous-moi la paix !’ Coup de sifflet de la prof exaspérée. Mes filles sont mortes de rire quand je leur raconte !” @YellowGreenFox
  • “Le handball et la position de gardien, l’impression d’être sur un mur d’exécution.” @WiartRomain
  • “La balle au prisonnier.” @jordanpouille

Il y a aussi les collèges qui avaient du budget, beaucoup de budget…

  • “L’escrime et l’équitation… heureusement, j’étais fort en aviron et en ski pour compenser “ @OvaleMasque
  • “Le karting” @YayaOnthetrack

Beaucoup souhaiteraient que les profs d’EPS soient plus indulgents

  • “C’est pas le sport ou la discipline le problème, mais le cadre scolaire avec toute la toxicité que ça entraîne, le harcèlement des élèves, et les profs souvent détestables qui n’arrangent rien” @sanmibor
  • “Rappel qu’au collège, ce n’est pas le sport qui traumatise, mais le harcèlement, le dénigrement et l’humiliation pratiqués avec la complicité ou non des adultes. Ce qui conduit à des complexes et à ce que de gens tournent le dos toute leur vie à la pratique d’activité physique” @Bismatoj
  • “Le harcèlement scolaire et les cours d’EPS” @Sis_terofsin
  • “Tous, vu que ce qui nous traumatise, ce sont les profs de sport.” @Anencephale
  • “La natation. J’étais nulle (en tout cas je le croyais) et j’essayais d’y échapper par tous les moyens tellement j’étais terrifiée. Maintenant que je suis adulte, je nage régulièrement et plutôt bien, mais j’ai jamais oublié comment la méthode d’enseignement est brutale” @SalieriSin
  • “Le saut en hauteur avec le prof qui ressemblait à un nain de jardin vicelard et qui nous matait les fesses en gueulant ‘mais lève ton cul !'” @Breizhalya
  • “Tous sauf la gym. J’ai adoré concevoir, créer, exécuter mon enchaînement, seule, peinarde. Tout le reste n’a été qu’un long cauchemar : se toucher dans la lutte, s’exposer à la piscine, se faire peloter par le prof libidineux à diverses reprises…”@ArmelleV26
  • “Malvoyante et handi sans diagnostic à l’époque, tous les sports sauf la piscine m’ont trauma” @nyxisnyx
  • “Tous les sports, en fait ! Vraiment, être une ado mal à l’aise dans un gymnase, je sais pas quel bénéfice on cherche !” @Didulou
  • “Courir autour du terrain pendant que le prof de sport fumait sa clope pendant 45 minutes” @qwentify
  • “L’endurance quand tu sais pas que tu es asthmatique et que le prof t’accuse de faire du cinéma quand tu craches tes poumons, et que tu te prends 0 alors que tu t’es rapproché de la mort pour ses beaux yeux” @Snip6974
  • “La gymnastique : faire une galipette arrière, en étant en hauteur, sur plusieurs gros tapis empilés. Résultat : je me suis mal réceptionné, une grosse douleur au dos, je n’arrivais pu à respirer, et aucun son ne sortait de ma bouche. Le prof m’a dit de boire de l’eau…” @Grizuki
  • “L’escalade, j’étais plutôt douée. Et sur le mur le plus dur, la prof a refusé que je descende parce que je ne me sentais pas bien. J’ai fait une crise d’angoisse, elle refusait toujours que je descende, ce sont les autres élèves qui m’ont aidée.” @Marjo_Aime
  • “La piscine, poussée par la prof avec sa perche direct dans le grand bassin. À l’époque sans brassards ni rien.” @cceltika
  • “Athlétisme : J’avais dit que j’en pouvais plus et il m’a dit ‘continue tout le monde fait un effort fais le aussi’ 2 minutes après je faisais un malaise.” @Pihi_Tsuki
  • “La poutre, les barres asymétriques et la corde. Vertige + incapacité à faire grimper mon cul sur ces agrès = panique à chaque cours. Merci MM. Lebœuf et Lanta pour les sueurs froides en 6e et 5e.” @SadBetty

La pire épreuve d’EPS reste encore le regard des autres

Les cours d’EPS ont constitué un réel traumatisme pour certains. Du sentiment d’humiliation lié à l’apparence physique aux préjugés sexistes, les collégiens font face à toutes sortes de situations stigmatisantes. Quelques internautes témoignent même d’une prise de conscience (qui a notamment fait naître chez certaines des vocations de féministes).

  • “Traumatisé est un très grand mot mais j’ai détesté la piscine. J’avais déjà une poitrine assez développée à 12 ans, alors quand il fallait se montrer en maillot de bain devant les garçons de ma classe… vous pouvez comprendre la suite, pouet pouet camion tout ça” @TsunadeFR
  • “La fois où les filles devaient faire GRS et les garçons avaient droit à rugby. Fallait me voir, moi, mon mètre 80 et mes 70 kg en train de secouer avec rage et sans grâce un petit ruban rose.” @RosaBDB12
  • “La natation, les garçons qui allaient en mission dans les vestiaires des filles, ou qui faisaient des réflexions sur nos maillots bref pire truc” @louisextasie
  • “La piscine c’est cool mais en pleine puberté et tout, c’est pas ouf” @Lady_Daaya
  • “Les commentaires sur la taille de ma poitrine et sur mon corps en général à la piscine au collège” @arielvener
  • “Alors… tous. Sauf peut-être l’athlétisme où j’étais bizarrement forte. Mais c’est très pratique de savoir courir vite quand tu dois fuir tes harceleurs… “ @Ema53625591
  • “Je jouais au foot mais comme je n’étais pas équipée d’un pénis (gardienne de but, toujours pas compris à quoi ça aurait pu m’être utile…) je me suis fait virer de l’équipe du collège. Depuis je hais le foot ET le patriarcat.” @MPignol1

À voir aussi sur Konbini :