AccueilSports

L’hilarante pub des 6 Nations interdite pour s’être (trop) moqué de l’Angleterre

Publié le

par Pierre Bazin

Une petite mise en bouche avant l'incroyable "crunch" de ce soir.

L’hilarante pub des 6 Nations interdite pour s’être (trop) moqué de l’Angleterre

S’il y a bien quelque chose qu’on peut apprécier chez nos voisins outre-Manche, c’est bien leur humour. Un humour saillant, piquant, subtil et très porté sur l’auto-dérision. C’est d’autant plus vrai en sport où les anglais sont, surtout en rugby, nos “meilleurs ennemis” depuis maintenant bien des années.

Pour cela il suffit d’observer toute l’euphorie des deux côtés des supporters que provoque chaque “crunch”, l’emblématique affrontement entre les XV de France et de la rose au Tournois des Six Nations. C’est bien simple, quoiqu’il advienne sur un Tournoi dans sa globalité, si la France décroche sa victoire contre l’Angleterre, tout le monde s’accorde à dire que l’édition sera largement sauvée et ce, peu importe les autres résultats.

Cette rivalité bon enfant n’est d’ailleurs pas exclusive aux coqs que nous sommes. Écossais, Gallois et Irlandais s’accordent aussi pour dire que les hommes en blanc sont la cible à abattre du Tournoi, par fierté, chauvinisme régional ou tout simplement parce qu’ils sont encore les tenants du plus de titres des Six Nations.

En 2012, la BBC Sport réalise un petit spot publicitaire pour le Tournoi. Un spot qui ne sera jamais diffusé officiellement mais dont la “fuite” malencontreuse sur les réseaux fera le bonheur de tous les fans de rugby.

Un à un se succèdent à la caméra des fans gallois, écossais, irlandais ou même italien. Un unique mot sort de leurs bouches : “England”. Une étrange réponse qui trouve sens dans la dernière phrase de conclusion :

“Les Six Nations. L’important, ce n’est pas qui vous souhaitez voir gagner… mais qui vous souhaitez voir perdre.”

Uni dans la rivalité” conclut ainsi ce spot qui ne sera jamais officiellement diffusé pour s’être un peu trop moqué du XV de rose.

En attendant, ce soir, ce n’est pas qu’un simple crunch qui se joue mais le Grand Chelem pour la France et au moins on est sûrs d’avoir le soutien de toutes les autres nations, en tout cas si l’on en croit la BBC.

À voir aussi sur Konbini :