AccueilSports

Les pauvres, mais au moins, ils pourront mater les matches : la très belle équipe des blessés qu’on ne verra pas à la Coupe du monde

Publié le

par Tidiany M'Bo

Alors qu’elle devait réunir tous les meilleurs joueurs du monde, la compétition se jouera sans un certain nombre d’entre eux, rattrapés par leur physique.

Les pauvres, mais au moins, ils pourront mater les matches : la très belle équipe des blessés qu’on ne verra pas à la Coupe du monde

Photo by FRANCK FIFE / POOL / AFP

Participer à une Coupe du monde au moins une fois dans sa vie, voilà probablement le défi ultime pour tout footballeur. Mais alors que l’événement approche à grands pas, la plupart des joueurs n’ont qu’une hantise : celle de voir leur corps les lâcher au pire des moments. Une infortune qui a déjà frappé bon nombre d’entre eux par le passé, certains bravant leur corps comme Zidane en 2002 ou Salah en 2018, tandis que d’autres (Dani Alves en 2018, Ribéry et Falcao en 2014, ou encore Ballack en 2010) n’ont eu d’autre choix que de renoncer. Cette édition 2022 ne fera malheureusement pas exception, et c’est une petite foule de joueurs pour qui le Mondial a fini par s’évaporer, tel un mirage au milieu du désert.

Yvon Mvogo

Le gardien suisse était l’un des artisans du bon début de saison de Lorient en Ligue 1… jusqu’à ce match contre le PSG et cette terrible action sur laquelle il se blesse au genou, offrant du même coup l’ouverture du score aux Parisiens. Mvogo, quatre petites sélections depuis 2014, visait une nouvelle présence dans le groupe suisse mondialiste, lui qui était déjà 3e gardien en 2018 en Russie.

Reece James

À voir aussi sur Konbini

Même si l’Angleterre est plutôt pourvue en termes de latéraux côté droit (Alexander-Arnold, Trippier, Walker), l’absence de James est un vrai coup dur pour les Three Lions. Capable d’évoluer comme central ou comme latéral, le joueur de Chelsea, 22 ans, rate l’occasion de prendre part à son premier Mondial.

Chargement du twitt...

Presnel Kimpembe

Alors qu’il figurait dans la liste annoncée le 9 novembre par Didier Deschamps, le défenseur du PSG a dû se résoudre à faire machine arrière quelques heures plus tard. La blessure au tendon d’Achille qu’il traîne depuis maintenant de nombreuses semaines n’a pas suffisamment bien évolué pour qu’il puisse se présenter à 100 % pour la compétition. Présent en 2018 (comme remplaçant) et 2021 (comme titulaire), “Presko” n’enchaînera donc pas une 3e compétition internationale de rang avec les Bleus.

Chargement du twitt...

Ben Chilwell

L’Anglais, pendant de Reece James côté gauche, sera lui aussi absent au Qatar en raison d’une blessure aux ischio-jambiers contractée début novembre durant un match de Ligue des champions avec son club. Une fragilité physique récurrente pour celui qui avait déjà été écarté des terrains durant plusieurs mois en 2021 en raison d’une blessure au genou.

Paul Pogba

C’est la première fois que le Français manque une grande compétition avec les Bleus depuis son arrivée dans le groupe en 2013. Présent en 2014, 2016, 2018 et 2021 en marquant à chaque fois au moins un but, il ne sera cette fois pas du voyage, englué dans de sombres affaires extra-sportives mais surtout handicapé par une blessure coriace au genou.

Chargement du twitt...

N’Golo Kanté

Le poumon de l’équipe de France se montre de plus en plus fragile sur le plan physique à mesure que les années passent. Souvent absent des rassemblements depuis l’Euro, Kanté n’a pas pu monter dans le train cette fois en raison d’une blessure aux ischio-jambiers qui a acté son forfait pour le Mondial dès la mi-octobre. Sa vivacité et son omniprésence au milieu devraient à coup sûr manquer aux Bleus.

Giovani Lo Celso

L’absence de l’ancien joueur du PSG est un vrai coup dur pour la sélection albiceleste dans sa quête d’un premier titre mondial depuis 1986. De par sa technique et sa qualité de passe, Lo Celso avait un rôle bien défini dans le dispositif du sélectionneur Lionel Scaloni. Une blessure à la cuisse droite entraînant une opération du biceps fémoral fin octobre a ruiné ses chances d’être au Qatar.

Chargement du twitt...

Amine Harit

Les spectateurs français ont encore en tête cette image du Marocain se tordant de douleur sur la pelouse du stade Louis-II lors du tout dernier match de Ligue 1 avant la trêve opposant Marseille à Monaco. Lourdement touché au genou sur cette action, Harit, qui avait réussi à revenir dans les petits papiers de la sélection marocaine au gré de ses bonnes perfs avec l’OM ces derniers mois, devait s’envoler pour le Qatar avec les Lions de l’Atlas.

Chargement du twitt...

Marco Reus

Malheureusement un habitué des actes manqués, le capitaine du Borussia Dortmund n’a participé qu’à très peu d’échéances avec la Mannschaft depuis qu’il y a fait ses premiers pas en 2011. Présent lors du fiasco de 2018, il était absent en 2014, 2016, 2021 et désormais 2022. C’était peut-être la dernière fois que le train passait pour le joueur, désormais âgé de 33 ans.

Sadio Mané

L’un des derniers forfaits officiels de ce Mondial 2022 n’est pas le moins important puisqu’il s’agit là du 2e au classement du dernier Ballon d’or, champion d’Afrique en titre avec le Sénégal. Attendu comme le moteur d’une sélection qui centralise une grande partie des espoirs de tout le continent, Sadio Mané ne sera pas du voyage au Qatar, la faute à une blessure au genou contractée avec son club du Bayern Munich juste avant la pause hivernale.

Timo Werner

Parfois décrié pour son manque de réalisme devant la cage adverse, l’attaquant du RB Leipzig, passé par Chelsea avec qui il a remporté la Ligue des champions en 2021, ne figure pas parmi les vingt-six Allemands qui se rendront à Doha. Touché aux ligaments de la cheville début novembre lors d’un match de Coupe d’Europe face à Donetsk, Werner va laisser la Mannschaft orpheline de son avant-centre.