AccueilLifestyle

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux : Turquie-Italie

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux : Turquie-Italie

Publié le

"Je peux me tromper, mais je ne pense pas que les Turcs seront champions d’Europe"

Ça y est ! Un an qu’on l’attendait, l’Euro 2020 (ou 2021) a enfin débuté.

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

La Turquie et l’Italie ouvrent le bal, à Rome. Et on s’ennuie ferme en première période. On regrette de ne pas avoir laissé le duel titanesque Djokovic-Nadal sur un double écran.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Le seul fait notable de cette première période est le changement de règlement concernant les mains dans la surface. Sur plusieurs situations, ni l’arbitre ni la VAR ne sifflent de penalty. On ne comprend plus rien.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

En 2e période, les Italiens passent la seconde et ouvrent le score sur un but contre son camp turc.

Chargement du twitt...

La suite du match est une domination totale des Transalpins qui déroulent et s’imposent 3-0.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...