AccueilLifestyle

L’Argentine est championne du monde : le grand n’importe quoi de la Coupe du monde 2022

L’Argentine est championne du monde : le grand n’importe quoi de la Coupe du monde 2022

Publié le , modifié le

Image :

© Jewel SAMAD / AFP

Merci, Kylian Mbappé, Randal Kolo Muani, Kingsley Coman, Dayot Upamecano, Hugo Lloris pour les émotions.

À voir aussi sur Konbini

Avant le coup d’envoi de cette finale de Coupe du monde entre l’Argentine et la France, on était très enthousiastes. Mais durant la première période, rien ne s’est passé comme prévu pour les Français, archidominés dans tous les compartiments du jeu.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Ça ne s’arrange pas quand Ousmane Dembélé concède un penalty après une faute sur un Ángel Di María très remuant. Lionel Messi le transforme sans problème. La domination argentine se poursuit, et après un contre assassin, l’Albiceleste double la mise. 2-0 à la mi-temps, on est très mal.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Ça ne s’arrange pas en seconde période… jusqu’à la 80e minute. La France bénéficie d’un penalty que Kylian Mbappé transforme (2-1), avant que le Bondynois ne s’offre un doublé moins d’une minute plus tard. Jgiodjgiojdoigjoifjgiogj : on n’a pas les mots pour décrire ce qui vient de se passer. Direction la prolongation.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

La prolongation ne sourit pas aux Français. L’Argentine se procure les meilleures occasions et à dix minutes de la fin du match, Lionel Messi, encore lui, marque, malgré une grosse parade d’Hugo Lloris et un sauvetage sur sa ligne.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Mais ce match n’est pas comme les autres. À la 118e, la France bénéficie d’un nouveau penalty et Kiks le transforme. Un triplé et une nouvelle égalisation pour l’attaquant du PSG. On respire plus, ici.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Place aux tirs au but. Les pauvres Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni loupent leur penalty. L’Argentine remporte sa 3e Coupe du monde. Merci, Mbappé et les Bleus pour les émotions.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...