AccueilSports

Kylian Mbappé et le PSG dominent la Juventus : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Publié le

par Konbini

"Mbappé et les petites volées ce soir, c’est trop facile… Allez ! Retraite la Vieille Dame".

Kylian Mbappé et le PSG dominent la Juventus : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

© NicolÚ Campo/Sipa USA

Eh oui ! C’est le grand retour de la Ligue des Champions, dans cette année bouleversée par le Mondial d’hiver au Qatar. À saison exceptionnelle, calendrier exceptionnel : le PSG recevait la Juventus avec seulement quelques journées de championnat dans les jambes. D’un côté, un PSG en pleine bourre, de l’autre une Juventus décimée par les blessures et un volume de jeu pour le moins inquiétant.

La différence de niveau entre les deux équipes s’est vue rapidement : 5e minute, Kylian Mbappé ouvre le score, sur un délice de passe de Neymar. Moins de 20 minutes plus tard, le natif de Bondy, encore lui, est à la conclusion d’une belle séquence collective.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Ça va vite. Trop vite pour la Juventus, qui peine à voir le ballon. Comme les abonnés MyCanal qui, à cause d’un problème technique sur la plateforme, loupent toute la rencontre, dont l’embrouille entre l’ancien Parisien Leandro Paredes et Sergio Ramos.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

En seconde période, la Vieille dame va mieux et ça se voit tout de suite : 53e minute, le Turinois Weston McKennie réduit l’écart en profitant d’une sortie ratée du gardien du PSG Gianluigi Donnarumma. Paris tremble et manque de marquer le 3e, mais, par deux fois, Kylian Mbappé se la joue perso. Sans conséquence pour le champion de France, qui débute de la meilleure des manières sa campagne européenne.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini :