AccueilArchive

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Colombie-Angleterre

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Colombie-Angleterre

Publié le

Le nouveau but d’Harry Kane, l’arbitrage et la qualification anglaise : ça méritait bien un grand n’importe quoi des réseaux sociaux. 
Après la qualification de la Suède un peu plus tôt dans la journée, l’Angleterre et la Colombie s’affrontaient afin de savoir qui rejoindrait la bande d’Ola Toivonen en quarts de finale. 
Après une première période sans réel intérêt, l’Angleterre ouvre finalement le score dès la reprise grâce à Harry Kane, sur pénalty, consécutif à une faute de Carlos Sanchez. Le sixième but pour l’attaquant de Tottenham, plus que jamais meilleur buteur de ce mondial. 








Par la suite, la rencontre se transforme petit à petit en match de catch. Les Colombiens ne digèrent pas la décision de l’arbitre sur le pénalty, et se sentent lésés. À raison. 








On joue la 94e minute et la Colombie obtient un dernier corner. Yerry Mina est trouvé au point de pénalty et catapulte le ballon dans la tête dans les filets de Pickford. Le défenseur du Barça, véritable sauveur de la nation. 





Un twitto avait d’ailleurs tout prévu : 

La prolongation n’a que très peu d’intérêt, et on file donc directement aux tirs au but. Après le raté d’Henderson, la Colombie pense tenir sa qualification mais Uribe et Bacca loupent leur tentative : l’Angleterre est en quarts de finale grâce à Dier, après une séance sous haute tension.