AccueilSports

Des Gallois refoulés de stade au Qatar car ils portaient des bobs arc-en-ciel, lors de la Coupe du monde 2022

Publié le

par Damien Garcia

Lundi soir, l’accès au stade a été refusé à plusieurs supporters gallois parce qu’ils portaient des habits arc-en-ciel.

Des Gallois refoulés de stade au Qatar car ils portaient des bobs arc-en-ciel, lors de la Coupe du monde 2022

Capture écran Twitter World Cup Updates

Il faudra éviter les vêtements qui reprennent les couleurs du drapeau LGBTQ+ si vous voulez assister à un match au Qatar. Un groupe de supporters gallois l’a appris à ses dépens, ce lundi soir. C’est à cause d’un bob aux couleurs de l’arc-en-ciel qu’ils ont été privés de match.

Chargement du twitt...

Un journaliste américain a également été retenu vingt-cinq minutes pour avoir porté un T-shirt soutenant les droits LGBTQ+. Il a témoigné sur Twitter : “Ils ont pris mon téléphone et ont insisté avec virulence pour que je retire mon T-shirt si je voulais rentrer dans le stade. J’ai refusé.” Ils l’ont finalement relâché et se sont excusés, en expliquant qu’ils voulaient le protéger des fans à l’intérieur du stade.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini

Avant la compétition, c’est le brassard “One Love”, symbolisant l’inclusion et la diversité, qui faisait polémique. Sept équipes européennes présentes pour la Coupe du monde s’étaient engagées à le porter. Lundi, elles ont finalement renoncé à ce geste symbolique.

Chargement du twitt...

Si la perspective de sanctions financières n’avait pas dissuadé les derniers réfractaires, celle de sanctions sportives, sous la forme d’un carton jaune au capitaine, les a convaincues de jeter l’éponge, non sans amertume : “Nous ne pouvons pas demander à nos joueurs de risquer des sanctions sportives, y compris des cartons jaunes”, ont écrit les sept fédérations dans un communiqué commun.

Longtemps silencieuse sur le sujet, la Fifa, qui y voyait une critique implicite du pays hôte, avait réagi samedi en dégainant ses propres brassards porteurs de messages beaucoup plus consensuels, comme “Sauvez la planète”, “L’Éducation pour tous” ou “Non aux discriminations”.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, assure que le Mondial 2022 est ouvert à la communauté LGBTQ+ :

“J’ai parlé aux plus hautes autorités du pays. Elles ont confirmé, et je peux confirmer que tout le monde est le bienvenu.”

Avec AFP