AccueilSports

68 % des joueurs de Premier League sont victimes de harcèlement sur Twitter

Publié le

par Lisa Coll

Deux joueurs de Manchester United sont les plus ciblés sur Twitter.

68 % des joueurs de Premier League sont victimes de harcèlement sur Twitter

© Nigel Roddis / AFP

Quelque 68 % des footballeurs de Premier League ont été victimes de harcèlement sur le réseau social Twitter au cours de la première moitié de la saison dernière, pointe l’Ofcom, le régulateur britannique des médias, dans un rapport publié mardi. L’étude révèle que 418 des 618 joueurs analysés ont reçu au moins un tweet injurieux, dont 8 % relevaient de la discrimination, portant sur des caractéristiques comme leur race ou leur sexe.

De fait, le régulateur britannique a constaté que près de 60 000 des plus de 2,3 millions de tweets envoyés à des footballeurs de première division anglaise au cours des cinq premiers mois de la saison étaient abusifs.

“Ces résultats mettent en lumière un côté sombre du football”, a déclaré Kevin Bakhurst, directeur du groupe de l’Ofcom pour la diffusion et le contenu en ligne. “Les abus en ligne n’ont pas leur place dans le sport, ni dans la société en général, et la lutte contre ce fléau nécessite un effort collectif”, a-t-il poursuivi.

Environ la moitié des messages offensants visaient douze joueurs en particulier, qui recevaient en moyenne quinze tweets injurieux par jour. Selon le rapport, Cristiano Ronaldo et Harry Maguire (Manchester United) sont ceux qui ont reçu le plus d’insultes sur Twitter parmi tous les joueurs de Premier League.

De retour à United le 21 août 2021, la star portugaise a été mentionnée dans 90 % de tous les messages visant les footballeurs de Premier League et dans 97 % des tweets injurieux. Le volume de messages s’explique en grande partie par les 98,4 millions d’abonnés que compte Ronaldo.

Harry Maguire a pour sa part été visé le 7 novembre par une flopée de messages utilisant un langage insultant après avoir présenté ses excuses dans la foulée de la défaite (2-0) dans le derby mancunien contre City.

L’Ofcom envisage de réguler le secteur afin d’encadrer les entreprises technologiques dans le cadre des nouvelles lois sur la sécurité en ligne, qui introduiront des règles pour les sites, les applications, les moteurs de recherche et les plateformes de messagerie dans le but de protéger les utilisateurs.

“Les entreprises de médias sociaux ne doivent pas attendre de nouvelles lois pour rendre leurs sites et leurs applications plus sûrs pour les utilisateurs”, a toutefois jugé M. Bakhurst.

Twitter a pour sa part déclaré avoir supprimé plus de 38 000 tweets abusifs. Un porte-parole du réseau social a déclaré à l’agence de presse britannique PA qu’ils étaient “engagés” dans la lutte contre les abus et ne toléraient pas le harcèlement fondé sur la race, l’origine ethnique, le sexe, l’identité sexuelle ou l’orientation sexuelle.

Konbini avec AFP

À voir aussi sur Konbini :