“Protégés et rarissimes” : 56 cactus oursins se font piquer par la douane

“Protégés et rarissimes” : 56 cactus oursins se font piquer par la douane

Image :

(© Buddika Gunathilaka / Unsplash)

photo de profil

Par Konbini avec AFP

Publié le

Des cactus reconnaissables à leur forme et à leurs taches blanches pouvant évoquer un squelette d’oursin.

Les douaniers de Marne-la-Vallée ont saisi fin juillet 56 cactus oursins “protégés et rarissimes” dans un colis en provenance de Thaïlande, a annoncé vendredi la douane française dans un communiqué. Leur rareté et leur beauté en font une cible privilégiée des trafiquants : “Un spécimen de la taille d’une balle de golf peut se revendre plusieurs milliers voire plusieurs dizaines de milliers d’euros”, souligne-t-elle.

À voir aussi sur Konbini

Le 26 juillet, les douaniers chargés du fret postal sélectionnent un colis en provenance de ce pays d’Asie du Sud-Est et à destination d’un particulier dans le sud-est de la France. Le contrôle permet de constater la présence de 56 spécimens de cactus vivants, des Astrophytum asterias, dits “cactus oursins”, reconnaissables à leur forme et à leurs taches blanches pouvant évoquer un squelette d’oursin.

“Ils ont été remis au Muséum national d’Histoire naturelle afin de les préserver et d’enrichir ses collections botaniques. Cette saisie représente 1 % des spécimens de cette espèce encore présents dans le milieu naturel”, précise la douane. Ces cactus sont classés comme vulnérables par l’Union internationale de la conservation de la nature (UICN) en raison leur croissance lente, de ramassages abusifs et du développement urbain.

Seuls 5 000 spécimens, recensés par l’UICN, vivent à l’état sauvage à ce jour, tous localisés dans l’État de Tamaulipas au Mexique et dans le Comté de Starr au Texas. En 2022, la douane française a réalisé 423 constatations en matière de faune et flore protégées (371 en 2021) lors desquelles 52 706 spécimens ont été saisis (44 454 en 2021).