AccueilPop culture

Un spin-off de Suits sous le soleil de Los Angeles est en préparation

Un spin-off de Suits sous le soleil de Los Angeles est en préparation

Image :

© USA Network

avatar

Par Delphine Rivet

Publié le

Du coup, vu le changement de décor, on imagine que les fameux "suits" du titre se porteront sans manches ?

Et c’est reparti pour un tour ! Ne faites pas les surpris·es, on vous avait prévenu·e·s du risque de spin-off déjà en octobre dernier. Loin d’être encore actée et gravée dans le marbre d’un contrat de 340 pages chez un studio, une série dérivée de Suits est bien dans les tuyaux. Ce qui est désormais officiel, c’est la commande d’un pilote, à l’ancienne, par un network, à l’ancienne aussi.

À voir aussi sur Konbini

Et pour le titre, la production ne s’est pas foulée : Suits: LA. Car cette fois-ci, on suivra les aventures d’un certain Ted Black, un ancien procureur fédéral de New York, qui a dû se réinventer afin de représenter les personnes les plus influentes de Los Angeles. Mais sa firme est en pleine crise.

Heureusement, il peut compter sur le professionnalisme inégalé de ses talentueux·ses collègues. Reste à savoir jusqu’où ira leur loyauté… Car, évidemment, on vous le donne en mille : si Ted a tout plaqué derrière lui pour s’installer à Los Angeles, c’est parce qu’il cache quelques lourds secrets. Et ça tombe bien, son passé commence à le rattraper.

En gros, la chaîne NBC (et son studio NBCUniversal) a commandé un épisode “crash-test” pour savoir si cette nouvelle itération de Suits, seulement cinq ans après que cette dernière nous a quitté·e·s, est viable ou non. Les conditions semblent en tout cas réunies, puisque contre toute attente, cette sympathique série procédurale qui dépeint le quotidien professionnel et personnel d’une bande d’avocat·e·s d’affaires à New York a connu un récent regain de popularité en débarquant sur Netflix.

Lancée en 2011 sur la discrète chaîne câblée USA Network, elle avait rassemblé plus de 4 millions de téléspectateur·rice·s lors de sa saison 1. Mais, comme c’est souvent le cas, et l’arrivée écrasante des plateformes de streaming n’a pas aidé, les audiences ont peu à peu décliné au fil des ans, jusqu’à réunir à peine 1 million de curieux·ses lors des adieux de la série.

Entre-temps, l’une de ses actrices, Meghan Markle, a tout de même connu une ascension sociale fulgurante en épousant un prince de la famille royale d’Angleterre, ce qui a sans doute aidé à renouveler l’intérêt pour la série. Une précédente tentative de créer une franchise autour de Suits avait vu le jour en 2019 avec Pearson, centrée sur la charismatique Jessica Pearson (excellente Gina Torres), mais celle-ci a fait un flop et fut annulée après une seule saison.

On espère donc que celle qui lui succédera (peut-être) aura plus de chance. En attendant de voir débarquer chez nous cette nouvelle version, Suits: LA, il faudra donc que le pilote, dont la production débutera en mars prochain à Vancouver (la série originelle était quant à elle tournée à Toronto), soit convaincant.