AccueilPop culture

Un rappeur iranien risque la peine de mort pour son soutien aux manifestations anti-régime

Publié le

par Timothée Van Poecke

Critique du chômage, de l’oppression du peuple iranien… Saman Yasin est accusé d’avoir "mené une guerre contre Dieu".

Un rappeur iranien risque la peine de mort pour son soutien aux manifestations anti-régime

En Iran, la mort de Mahsa Amini, a bouleversé le pays. Arrêtée par la police des mœurs de Téhéran pour avoir enfreint le code vestimentaire du pays, qui oblige le port du voile en public, la jeune femme de 22 ans est décédée trois jours plus tard. D’après des militants, elle aurait reçu un coup mortel à la tête. Une affirmation démentie dans la foulée par des responsables qui ont annoncé une enquête.

De nombreuses manifestations ont eu lieu dans le pays depuis et un artiste en particulier à décider de montrer son soutien à sa manière. Saman Yasin, rappeur kurde, a dévoilé plusieurs morceaux de protestation à l’encontre du gouvernement. Chômage, oppression du peuple… Saman Yasin n’hésite pas à traiter les sujets qui fâchent. S’ajoute à cela le soutien qu’il a affiché sur Instagram à l’encontre des manifestations contre le régime.

Avec toutes ses prises de position, Saman Yasin a pris des risques. L’artiste a été violemment arrêté il y a trois semaines à son domicile par les forces de sécurité iraniennes. Il est accusé par le gouvernement d’avoir “mené une guerre contre Dieu”. Selon un rapport de l’ONG kurde Hengaw, Saman Yasin aurait été torturé physiquement et mentalement dans l’attente de son procès. De nombreuses pétitions et le hashtag #FreeToomaj ont été lancées pour appeler sa libération.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini