AccueilPop culture

Slimka, Don Toliver, The Last Dinner Party, TiaCorine, TRIPLEGO : nos sorties musicales préférées de la semaine

Slimka, Don Toliver, The Last Dinner Party, TiaCorine, TRIPLEGO : nos sorties musicales préférées de la semaine

Publié le

Nouvelle semaine, nouvelles recommandations musique. Et il y en a pour tous les goûts.

Chaque semaine, la rédaction de Konbini vous partage ses nouveaux coups de cœur musicaux. Alors on écoute quoi, ce 2 février 2023 ?

À voir aussi sur Konbini

Les coups de cœur de Tim, le partageur qui écrit cet article

Slimka – LE GRAND MYSTICO

LE GRAND MYSTICO, c’est le projet le plus unique de Slimka. Jamais l’artiste n’avait poussé le curseur aussi loin, aussi bien en termes d’univers visuel que de sonorités. Cet album, c’est la porte d’entrée vers le monde du cirque presque horrifique. La dualité du clown triste est exploitée tout au long de ce voyage grandiose. Continue d’être radical, Slimka, ça te va bien. 

Don Toliver – “Bandit”

Plus que le morceau, appréciez ce clip, sérieux. Avec “Bandit”, Don Toliver prouve une fois encore qu’il est CE mec. Vêtements en cuir, ambiance mi-rock’n’roll, mi-Texas presque “westernien”, l’univers visuel donne encore un peu plus de saveur à la voix du natif de Houston. À déguster sans modération.

TiaCorine – Almost There

S’associer à Key Glock puis enchaîner sur une touche plus douce, c’est du TiaCorine tout craché. Sa capacité à exceller aussi bien dans un rap incisif trap que dans un morceau mélodieux et électronique la rend fascinante. Almost There, c’est la parfaite continuité de ce que son univers d’apparence rose et coloré a à proposer. Streamez TiaCorine, c’est important.

TRIPLEGO – “Huracán”

Qui aurait cru que la nonchalance pouvait apporter autant d’émotions ? Avec “Huracán”, TRIPLEGO propose une nouvelle fois une musique tout droit venue des nuages. Quand on regarde le clip et ce qu’il dégage, on a comme l’impression que le groupe est revenu à l’origine de son succès. C’est parfait pour refaire kiffer les fans de la première heure : merci, TRIPLEGO. 

Les coups de cœur de Flavio, le plus pop (et frais) des journalistes

The Last Dinner Party — Prelude To Ecstasy

Les cinq reines du nouveau groupe d’indie rock le plus cool du moment sortent un premier album qui donne envie de hurler (dans le bon sens du terme). Avec déjà un bon tube solide à son actif, à savoir “Nothing Matters”, le groupe s’assure un avenir radieux juste après avoir raflé le prestigieux prix Sound of 2024 de la BBC.

Yaya Bey — “chasing the bus”

C’est notre gros coup de cœur depuis ses débuts, la chanteuse américaine fait des sonorités R&B l’étui parfait pour ses histoires d’amour, celles qu’elle vit avec les autres, mais aussi celles qu’elle vit avec elle-même, et son nouveau single en est l’exemple parfait. Vous ne trouverez rien de plus doux que ce groove et cette ligne de basse aujourd’hui.

John Glacier — “Money Shows” ft. Eartheater

Le rap est un poème et John Glacier est clairement une de ses plumes les plus excitantes. Si ça fait déjà quelques années qu’on l’a dans le viseur, on a le sentiment que cette année est celle où John Glacier impose enfin son rap aussi nonchalant que subjugant, avec un nouvel EP produit par des pointures comme Flume ou Vegyn. Trop hâte.

Reinel Bakole – Healing Exhaustion

S’il fallait vous la présenter en quelques mots, on dirait que Reinel Bakole est l’étoile montante de la scène soul belge d’avant-garde. La jeune artiste, visionnaire complète, mêle des influences de jazz, de soul et de musique électronique à un univers déjà bien dessiné, aussi personnel qu’expérimental.

Soolking feat. SCH  – “Tiki Taka”

Après “Italia”, “Lové” ou “Maryline”, le tandem formé par Soolking et SCH reprend du service pour un nouveau featuring qui arrive à point pour vous rentrer dans le crâne ces prochains mois, et devenir votre tube de l’été prochain. Les rythmes sont chaloupants, les percussions vont vous faire perdre la tête et le clip va faire sourire de fierté tous·te·s les Algérien·ne·s.  

Les coups de cœur d’Arthur Cios, cinéphile passionné, amateur de (très) bons crus

BadBadNotGood – “Take What’s Given” ft. Reggie

Ils nous manquent, alors même qu’ils sortent single sur single depuis plusieurs mois. Nous, ce qu’on veut, c’est un album entier de notre groupe de jazz canadien adoré. En attendant, on se contentera de ce superbe single, issu d’une session studio, d’une impro en l’occurrence entre les musiciens et le chanteur texan. Apportant une ambiance plus country que jamais, penchant même vers le gospel et le crooner, le son BadBadNotGood reste inimitable. Ils sont indubitablement les meilleurs.

Burial – “Dreamfear”

Il y a des samples de voix bien cut, des rythmes breakés et des nappes atmosphériques sur fond de synthés bien jungle pour pousser le titre sur 13 minutes. C’est autant un hymne techno qu’un trip atmosphérique ambient. Le roi Burial a dévoilé deux nouveaux morceaux (un petit événement dans le monde de la musique électronique) ; 26 minutes qui prouvent sa suprématie sur une scène où il se fait (trop) rare.

Mezigue – Qui Existe

Le Français masqué le plus stylé de la scène électronique française continue le mélange des genres dans son troisième album, Qui Existe. Il y a des relents de french touch, avec des rythmiques allant parfois vers la house/techno, parfois vers la jungle breakée aux BPM élevées : Mézigue s’amuse et nous aussi.