Selon des membres de la production de Megalopolis, Francis Ford Coppola aurait eu des comportements inappropriés sur le tournage

Selon des membres de la production de Megalopolis, Francis Ford Coppola aurait eu des comportements inappropriés sur le tournage

Image :

© American Zoetrope/Megalopolis/Mihai Malaimare

photo de profil

Par Delphine Rivet

Publié le

Selon leurs témoignages, le réalisateur aurait embrassé de force des figurantes et aurait passé des heures dans sa caravane à fumer du cannabis.

Megalopolis, un film qui a connu une gestation de quarante ans, signe le grand retour de Francis Ford Coppola dans la compétition cannoise. À quelques jours de la première mondiale du long-métrage au Festival de Cannes, le Guardian a recueilli les témoignages de membres de la production qui dénoncent, au mieux, un tournage chaotique, au pire, s’ils étaient avérés, des faits de harcèlement sexuel.

À voir aussi sur Konbini

Plusieurs sources font en effet état d’un comportement qu’elles décrivent comme “à l’ancienne”. Il aurait, par exemple, “tiré des femmes pour qu’elles s’assoient sur les genoux” du réalisateur de 85 ans. Et, durant une scène de bacchanales dans un night-club, on rapporte qu’il serait venu sur le plateau et aurait “essayé d’embrasser certaines des figurantes qui étaient topless ou chichement vêtues”. Francis Ford Coppola aurait prétendu que c’était pour les “mettre dans l’ambiance”.

Le co-producteur de Megalopolis, Darren Demetre, a défendu son ami, arguant qu’il avait effectivement pour habitude d’embrasser des figurantes sur la joue de façon amicale, mais que jamais personne ne lui avait fait remonter de plainte de harcèlement.

D’autres membres présents sur le tournage ont également témoigné du côté chaotique de la production, affirmant que Francis Ford Coppola pouvait s’enfermer dans sa caravane durant des heures à fumer du cannabis, pendant que tout le monde l’attendait sur le plateau.

“Ça paraît fou à dire, mais à certains moments on se tenait là en pensant : ‘Est-ce que ce gars a déjà fait un film avant ?'”

Les sources interrogées par le Guardian laissent également entendre qu’il existait des tensions entre le réalisateur et l’un de ses acteurs principaux, Shia LaBeouf. Mike Figgis, un ami de longue date de Francis Ford Coppola, confirme :

“Shia et lui ont une relation conflictuelle […]. Shia posait beaucoup de questions, et parfois, quand d’autres choses stressaient déjà Francis, il pouvait répondre d’une certaine façon. Mais il y avait aussi beaucoup d’humour dans tout ça, donc c’était assez divertissant à voir… Mais parfois, [Francis] disait juste : ‘Pffff, je refuse de gérer ça.'”