AccueilPop culture

R. Kelly est reconnu coupable de pédopornographie

Publié le

par Timothée Van Poecke

Sanctionné pour trois chefs d’accusation de pornographie infantile et trois autres pour détournement de mineur.

R. Kelly est reconnu coupable de pédopornographie

Après avoir été condamné à 30 ans de prison pour trafic sexuel et racket il y a moins de trois mois, R. Kelly a de nouveau fait face à la justice. Comme annoncé par la justice de Chicago, l’ancienne star de la chanson a été reconnue coupable de trois chefs d’accusation de pornographie infantile et de trois chefs d’accusation de détournement de mineur.

Il aura fallu 11 heures de délibération pour conclure ce procès centré sur des vidéos dans lesquelles R. Kelly abusait sexuellement une jeune fille de 14 ans. Au mois d’août, l’accusatrice, utilisant “Jane” comme pseudonyme, a témoigné contre son agresseur : “Je me suis épuisée à vivre avec les mensonges de Kelly”.

La victime a affirmé que les abus sexuels ont commencé lorsqu’elle avait 14 ans, après que R. Kelly est devenu son parrain. Jane a déclaré à la cour qu’elle et sa famille niaient les allégations d’abus parce que le chanteur avait utilisé son pouvoir et sa richesse pour les faire taire.

Au cours du procès de cinq semaines, les jurés ont visionné plusieurs vidéos dans lesquelles on voit R. Kelly avoir des relations sexuelles avec Jane. Les procureurs affirment que l’un des clips montre l’artiste alors âgé de 30 ans en train d’uriner sur une Jane mineure.

Silence

R. Kelly a été acquitté de sept chefs d’accusation : un pour conspiration en vue de recevoir de la pornographie enfantine et six pour entrave à la justice. Ces derniers chefs d’accusation découlaient du procès pour pédopornographie que Kelly avait eu en 2008, au cours duquel lui et ses coaccusés auraient intimidé et payé des témoins. Ce procès s’est finalement soldé par l’acquittement de Kelly, la victime de 14 ans ayant refusé de témoigner. Les deux coaccusés du chanteur ont été déclarés non coupables de tous les chefs d’accusation.

À voir aussi sur Konbini :