AccueilPop culture

Qui est Peso Pluma, l’artiste numéro 1 de YouTube que vous n’avez probablement jamais entendu de votre vie

À suivre d'urgence !

Qui est Peso Pluma, l’artiste numéro 1 de YouTube que vous n’avez probablement jamais entendu de votre vie

Image :

© Medios y Media/Getty Images

avatar

Par Flavio Sillitti

Publié le

Avec ses 8,5 milliards de vues, l’artiste mexicain décroche le titre d’artiste le plus streamé sur la plateforme. Mais qui c’est, Peso Pluma ?

Sur YouTube, il est plus fort que Drake, Taylor Swift, Bad Bunny et YoungBoy Never Broke Again, et pourtant, il y a fort à parier que vous n’avez jamais entendu parler de lui. C’est normal : en France, on est toujours en retard en matière de phénomènes musicaux internationaux – la preuve avec Rosalía et Bad Bunny, que les oreilles frileuses de notre côté du monde ont pris trop de temps à adopter, bien après leurs booms internationaux respectifs.

À voir aussi sur Konbini

Peso Pluma, nouvelle sensation mexicaine qui bat les records partout dans le monde (sauf chez nous), cinquième artiste le plus écouté en 2023 sur Spotify et qui s’offre cette semaine le prestigieux titre d’artiste le plus streamé de l’année sur YouTube, prouve qu’il est temps qu’on hispanise plus spontanément nos tympans, au risque de passer à côté de très gros, très fort – en témoigne le tube “Ella Baila Sola”, sorti en avril dernier, élu son de l’été par Spotify.

Le nouveau prince du corrido

À seulement 24 ans, Hassan Emilio Kabande Laija de son vrai nom est un artiste mexicain-libanais originaire de Guadalajara, au Mexique, et trône déjà sur le monde de la musique après trois années de carrière. Si ses deux premiers albums sont passés plutôt inaperçus, c’est en misant sur des singles efficaces en 2022 que le jeune artiste a su conquérir le cœur des communautés latinos, générant rapidement des chiffres colossaux.

C’est notamment son morceau “El Belicon” qui le propulse, initiant le genre musical qui va marquer la suite de sa discographie, à savoir un délicieux mélange entre les narco-corridos mexicains (aussi appelés “drug ballads”, chansons narratives traditionnelles articulées autour de récits de cartels de la drogue) et des influences urbaines, trap et hip-hop.

Enfant, il rêve de devenir une star du football, mais il commence en parallèle à jouer de la guitare à l’âge de 15 ans en regardant des vidéos sur YouTube. Passionné de hip-hop et de reggaeton, Hassan veut devenir rappeur, mais sa voix rauque et nasillarde l’en dissuade et le dirige vers ces nouvelles communautés d’enfants de la Gen Z renouant avec la musique traditionnelle mexicaine.

Avec les années, sa voix est en quelque sorte devenue sa marque de fabrique, malgré les critiques. “Les gens se moquent toujours de ma voix, mais au final, c’est ce qu’ils finissent par aimer. C’est une voix que les gens n’ont pas l’habitude d’entendre”, partage Peso Pluma dans une interview pour le média Al Rojo Vivo. Pas du genre à se laisser miner par ses détracteur·rice·s, l’artiste s’est même inspiré des moqueries liées à son physique chétif et filiforme pour constituer son nom de scène (“peso pluma” signifie “poids plume”).

Le phénomène “Ella Baila Sola”

Alors qu’il commence à se faire un nom partout dans les charts et les feeds TikTok des régions hispanophones du monde entier, c’est en mars 2023, avec le morceau “Ella Baila Sola” en featuring avec le groupe californien Eslabon Armado, que Peso Pluma marque l’Histoire. Un mois après sa sortie, le titre devient la première chanson régionale mexicaine à intégrer le top 10 du Billboard Hot 100, classement international à l’influence notable. Fin 2023, Spotify révèle que la chanson se classe cinquième au classement des titres les plus streamés de l’année.

C’est notamment grâce à ce morceau que Peso Pluma accède au succès monstre qu’il connaît aujourd’hui et qui l’a mené à devenir l’artiste le plus streamé de l’année sur YouTube, avec 8,5 milliards de vues au total, notamment au vu des nombreux clips qui accompagnent son troisième album Génesis sorti en juin dernier ou le clip de sa récente collaboration avec la reine Anitta.

Son troisième album, Génesis, est d’ailleurs en lice pour décrocher le titre du meilleur album de musique mexicaine aux prochains Grammy Awards qui se tiendront en février prochain.