AccueilLifestyle

Peonies, le premier café-fleurs parisien qui célèbre l’art floral

Peonies, le premier café-fleurs parisien qui célèbre l’art floral

avatar

Par Manon Baeza

Publié le

Rencontre avec Clémentine Lévy, la créatrice de Peonies, l’endroit incontournable pour les amoureux de la flore, à Paris.

À voir aussi sur Konbini

 
 
Depuis quelques années, nous pouvons constater l’essor de nombreux comptes Instagram dédiés au thème des fleurs. Une émergence qui n’est autre que le reflet de l’évolution du métier de fleuriste. Clémentine, la fondatrice de Peonies nous a ouvert les portes de son univers et nous a invités à l’un de ses ateliers de conception florale, duquel nous sommes sortis conquis. 

Les débuts de Peonies 

© Romain Ricard

Venue s’installer à Paris pour travailler dans la presse mode, elle comprend très vite que cet univers ne lui correspond pas et décide de tout quitter pour repartir à zéro. S’en suivront de nombreuses rencontres, ses débuts dans le mannequinat, sa chronique pour “Clique”, l’émission de Mouloud Achour, et enfin, son “business angel” qui a cru en Peonies et l’a aidée à mener à bien son projet. 

Clémentine ouvre les portes de Peonies, son café fleuriste, en octobre 2016. Tom, son chef cuisinier, rejoint l’aventure quelques mois plus tard. Son coffee shop propose une carte 100 % végétarienne, qui revisite la fleur aussi bien dans des plats sucrés que salés. En mai dernier, son atelier créatif voit le jour. Depuis, son projet ne cesse de s’agrandir tout comme son équipe. Aujourd’hui, la jeune femme gère une équipe de trois personnes qui se compose de Tom, Raphaëlle, sa barista et Tara, sa fleuriste.

Peonies, plus qu’un simple espace, une marque à part entière

© Romain Ricard

Dès ses débuts, Clémentine organise ses ateliers en extérieur, principalement en partenariat avec des marques. Seulement, son souhait de partager sa passion avec autrui et son envie de définir Peonies comme une marque authentique l’ont amenée à créer son propre espace. 

“Dès le départ, je voulais créer tout un univers avec des produits dérivés. J’ai la bougeotte et j’ai besoin d’être constamment stimulée, et de produire de nouvelles choses”, nous précise-t-elle.

Aujourd’hui, Peonies est un lieu avec ses propres codes et un style à part entière. “Notre espace donne l’impression d’être coupé du monde alors que nous sommes installés en plein cœur de Paris”, explique Clémentine. 

Si les workshops floraux sont très répandus dans les pays anglo-saxons (notamment aux États-Unis), ils sont peu développés en France. Peonies propose deux sortes d’ateliers : un premier d’une heure à destination des plus novices, et celui qui s’étale sur une journée entière et qui est plus destiné à des professionnels ainsi qu’à des personnes en reconversion. 

L’atelier Peonies, une expérience de création végétale unique 

© Ludo Martin

C’est au cœur de Paris, à Strasbourg Saint-Denis, que l’on découvre ce très chaleureux studio floral. Accompagnée d’une petite dizaine de participants, Clémentine nous explique que chaque thème de composition est choisi en fonction des saisons. 

“Nos ateliers sont fidèles à notre façon de voir l’art floral : comme un moment de détente, de découverte de la nature où l’on peut s’affranchir des codes classiques de l’art floral qu’on a pu connaître jusqu’alors et proposer une vision plus libre”, poursuit-elle. 

Après avoir écouté les précieux conseils de la jeune fleuriste, nous découvrons, à notre tour, les fleurs avec lesquelles nous allons composer : des fleurs de carottes, de la camomille, des delphiniums ou encore des cosmos. Munis d’un tablier et d’un sécateur, nous laissons libre cours à notre imagination pendant près d’une heure. Tout au long de l’activité, Clémentine nous guide, tout en affirmant que c’est la personnalisation de notre bouquet qui fera sa véritable beauté. “Le plus important, c’est que vous soyez satisfaits de votre travail.”

Bouquet en main, nous passons à la séance photo de notre bouquet au cœur de la petite cour de Peonies. Une fois la photo prise, nous nous empiffrons (discrètement) des quelques gâteaux cuisinés par Tom, le chef pâtissier. C’est ainsi que s’achève notre expérience. Nous repartons comblés et, avouons-le, plutôt admiratifs de notre travail… 

Fleuriste, un métier en constante évolution 

Peonies s’inscrit comme le reflet du renouveau du métier de fleuriste. Le nombre de fleuristes en boutique, en ligne ou en événementiel ne cesse de s’agrandir depuis ces trois dernières années, comme nous le fait remarquer Clémentine. “De plus en plus de personnes se reconvertissent en tant que fleuristes”, ajoute-t-elle.

“Je suis fière de faire partie de toute cette nouvelle génération qui propose un nouveau regard sur la fleur et l’art floral plus globalement. Nous avons une vision moins étriquée, plus abstraite, plus folle, plus naïve et spontanée, je pense”, confie Clémentine. 

Peonies collabore régulièrement avec des grandes marques telles que Viktor & Rolf, Hermès, Darphin, Estée Lauder ou encore Reebok. Son activité évolue d’années en années. Et concernant le futur de Peonies, la fleuriste explique avoir une “envie secrète” depuis les premiers jours et qu’elle est en train de prendre forme. Des projets qui resteront en lien avec les workshops et qui, elle l’espère, verront le jour d’ici 2020. 

En attendant, si vous voulez réserver un atelier pour réaliser un bouquet champêtre ou une couronne de Noël, on vous donne rendez-vous juste ici. Le café-fleur est, quant à lui, ouvert du mardi au vendredi de 9h à 19h30, et le week-end de 10h30 à 19h30 (fermé à 16h30 le dimanche), au 81 rue du Faubourg Saint-Denis, dans le 10e arrondissement de Paris.