AccueilPop culture

Paul McCartney dévoile l’inspiration derrière le mythique “Let It Be” des Beatles

"Let It Be, Let It Be"

Paul McCartney dévoile l’inspiration derrière le mythique “Let It Be” des Beatles

Publié le

Image :

© Harry Durrant / Getty Images

C’est dans un rêve que la mère de Paul McCartney lui aurait glissé la courte expression "let it be", le menant ensuite à l’écriture du titre.

Après avoir révélé les origines de sa rencontre avec John Lennon, Paul McCartney se confie à nouveau dans le podcast Paul McCartney: A Life in Lyrics. Cette fois, c’est l’histoire derrière l’un des plus gros succès des Beatles qui est narré par l’artiste, l’immense “Let It Be”, morceau éponyme du douzième album du groupe.

À voir aussi sur Konbini

Rêve d’une discussion

C’est sans s’en rendre compte que Paul McCartney s’est inspiré de la pièce “Hamlet”, chef-d’œuvre de Shakespeare et plus précisément de l’expression “Let It Be” ou “qu’il en soit ainsi” en français, prononcé dans la pièce par Hamlet lui-même. Encore à l’école au Liverpool Institute High School for Boys, il apprend par cœur la pièce et certaines phrases lui restent alors en tête pendant trèèès longtemps.

En effet, il explique que dans les années 1970, sa mère, décédée en 1956, lui apparaît en rêve et lui glisse quelques mots réconfortants dont la fameuse réplique “Let It Be” qui trouvera directement écho en lui et lui inspirera l’écriture du morceau :

“Je me suis senti très chanceux d’avoir fait ce rêve. C’est ce qui m’a amené à écrire “Let It Be”.”

C’est ensuite qu’il fait le lien avec la pièce de Shakespeare, comprenant que “Hamlet” et son apprentissage à l’école avaient sûrement infusé en lui avant de se libérer dans un rêve, arrivé tardivement :

“J’ai trouvé intéressant d’avoir été exposé à ces mots à l’époque où j’étudiais Shakespeare, de sorte que des années plus tard, cette phrase m’est apparue en rêve, prononcée par ma mère.

Une inspiration géniale et pleine de sens, directement liée au passé de Paul McCartney qui a ressurgi de manière inconsciente dans son esprit, donnant l’indémodable “Let It Be”.