AccueilPop culture

Patrick Demarchelier, photographe star des années 1990, est mort

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

Qui était ce célèbre photographe ?

Patrick Demarchelier, photographe star des années 1990, est mort

Photo by Jemal Countess/WireImage

L’entourage de Patrick Demarchelier, photographe star de la grande époque des top models rattrapé par #MeToo en 2018, a annoncé sa mort jeudi 31 mars sur son compte Instagram. Mais qui était ce photographe français à la renommée internationale ?

Vous avez vu Le diable s’habille en Prada ? Un des meilleurs rôles d’Anne Hathaway, on est d’accord ? Si vous avez suivi attentivement le film, vous avez dû entendre ce nom plusieurs fois : Patrick Demarchelier. Dans les années 1990, les magazines de mode, le show-business et même la princesse Diana ne jurent que par ce petit photographe normand venu tenter sa chance à New York à la fin des années 1970. Dit comme ça, c’est presque un conte de Charles Dickens.

Arrivé à New York en 1974, à tout juste 20 ans, avec un book de photographe de mariage (et quelques belles collaborations avec ELLE, Marie Claire, ou 20 ans), Demarchelier a l’air d’être un petit chanceux puisqu’il commence très vite à travailler pour le magazine le plus sexy de la mode du moment : le Vogue US.

Il y shoote les cover-girls, ces filles qui sont tellement jolies et intéressantes qu’elles ne méritent que la couverture du magazine. Et son style plaît. Il fait des plus grands top models cette fameuse fille de la porte d’à-côté : la voisine dont on rêve de voir le dressing mais qui est assez proche et familière pour qu’on lui raconte nos histoires de cœur sur le palier.

Il photographie Kate Moss, Christy Turlington, Naomi Campbell ou encore Yasmeen Ghauri et les fait sourire. Et, chose assez folle pour l’époque : elles ont l’air heureux sur les photos et dans leurs habits, qu’on pourrait presque qualifier de “vêtements de tous les jours” (si vos T-shirts blancs basiques coûtent un peu plus de 50 euros la pièce).

Au début des années 1990, il a le vent en poupe. Une brise qui l’emmènera jusqu’aux jardins royaux anglais. La princesse de Galles, Lady Diana, tombe amoureuse de l’une des fameuses couvertures de Vogue et demande à Demarchelier de devenir son photographe personnel. Qui va dire non à Lady Di ? Il est alors le premier non-Britannique à devenir photographe royal officiel. Les deux décennies suivantes, tout semble sourire à Patrick.

Mais, en 2018, Demarchelier fait place aux polémiques. On est en plein mouvement #MeToo et, après le monde du cinéma, ce sont les victimes de celui de la mode qui commencent à s’exprimer, et surtout à être entendues. Comme souvent, beaucoup de personnes sont au courant mais certaines ont peur de parler tellement leurs bourreaux semblent inébranlables.

Les réseaux sociaux vont aider ces prises de parole. Des jeunes mannequins et des assistantes photographes dénoncent les abus et les violences physiques et sexuelles de nombreux pontes de la photo : c’est le cas de Demarchelier, accusé de harcèlement sexuel par sept femmes dans le Boston Globe, mais aussi de Terry Richardson, Bruce Weber ou encore Mario Testino.

L’effroi collectif peut énerver. Parce que même si les magazines et les groupes de mode déclarent dans la foulée ne plus vouloir travailler avec eux, la question demeure : pourquoi avoir attendu si longtemps pour les mettre de côté ?

À voir aussi sur Konbini :