AccueilPop culture

Oxmo Puccino en route pour faire le bilan de son œuvre à la Philharmonie de Paris

Oxmo Puccino en route pour faire le bilan de son œuvre à la Philharmonie de Paris

avatar

Par Konbini avec AFP

Publié le

Trois dates, trois événements. Oxmo prévoit un marathon à la hauteur de sa carrière.

Oxmo Puccino, monument du rap, investit la Philharmonie de Paris en 2024 pour trois dates événement à son image : la première dédiée à ses poulains, la deuxième à son show télé et la dernière à la relecture de 25 ans de carrière.

À voir aussi sur Konbini

Attention : il n’y aura pas d’orchestre philharmonique impliqué le week-end des 16, 17 et 18 février 2024. L’artiste veut juste “profiter de l’acoustique, de l’accueil, de ce si bel endroit qu’est la Philharmonie de Paris, qui plus est dans mon quartier”, comme il l’expose à l’AFP. “Le rap est plus musical que jamais, voir du hip-hop dans une salle comme la Philharmonie de Paris, c’est assez naturel pour moi”, confie l’artiste qui aura 50 ans en 2024.

“Le droit de chanter”

“Le droit de chanter”, c’est l’intitulé de la première date et c’est aussi le titre d’un morceau de son dernier album, La Nuit du réveil, paru en 2019. Oxmo Puccino, qui a connu une époque où les rappeurs en France devaient tout construire pour faire vivre le hip-hop, profite de sa notoriété pour faire gagner du temps à ses coups de cœur.

“C’est une première soirée de présentation pour des talents que j’apprécie et qui sont encore trop confidentiels à mon goût”. Jarod, EDGE, 404 Billy et Leys sont donc conviés à “performer au plus haut de leur niveau” par leur parrain d’un soir.

Oxmo Puccino les a choisis car ils sont “l’expression libre”. “D’autres arrivent avec un plan de carrière alors que la passion est le meilleur moteur”, insiste-t-il. En maître de cérémonie, il avait déjà mis en lumière d’autres poulains au dernier Printemps de Bourges lors d’une soirée baptisée “Désir(s)”.

“Mes potes et moi”

Son émission télé Bâtiment B sur Culturebox s’installera pour la deuxième date sur la scène de la Philharmonie de Paris. “C’est une soirée autour de mes potes et moi, mélange bien aromatisé d’anciennes et nouvelles générations”, se félicite l’architecte du show.

La liste des invités donne une idée de l’épaisseur de son carnet d’adresses, entre têtes d’affiche comme Fianso, Sofiane Pamart, signatures comme Lino, K-Reen, Jok’Air, et fusées en décollage, B.B. Jacques ou encore Jäde. Comme Oxmo Puccino, Fianso et Sofiane Pamart sortent des “codes imposés au départ”. “Ils restent dans la créativité, surprennent. Qui peut prévoir le prochain costume de Sofiane Pamart ou le prochain rôle au cinéma de Fianso ?”.

“Mes amitiés se forgent par des rencontres artistiques. De cette manière, je me trouve à faire des choses inattendues”. Oxmo Puccino a ainsi foulé récemment les planches parisiennes aux côtés de l’actrice Françoise Fabian pour Marcel, pièce de théâtre autour de Proust.

“Format pas encore pratiqué”

L’ultime soirée est un “concert dans un format” qu’il “n’a pas encore pratiqué”. “Je vais parcourir 25 ans de mon répertoire avec des invités musiciens, des cuivres, Thomas de Pourquery, Yaron Herman, sûrement un DJ et un groupe”, déroule-t-il.

Le casting fait saliver. Thomas de Pourquery est un jazzman-showman qui évolue hors des frontières de son genre musical, flirtant aussi bien avec les musiques africaines qu’avec le funk ou le R&B.

Yaron Herman est un “pianiste qui n’a aucune limite” se réjouit Oxmo Puccino. “Nous n’avons jamais le même concert avec lui. C’est un virtuose, c’est toujours émouvant. Il m’arrive, quand je suis sur scène avec lui, d’oublier de chanter tellement je suis comme le public, envoûté”. Le week-end d’Oxmo Puccino proposera aussi des ateliers, sessions et concerts pour enfants à partir de 5, 8 et 15 ans.