AccueilPop culture

Oops, un musée vient d’avouer avoir perdu une célèbre sculpture de Rodin depuis 75 ans

Oops, un musée vient d’avouer avoir perdu une célèbre sculpture de Rodin depuis 75 ans

Par Konbini avec AFP

Publié le

Image :

© Marcos Pena/Unsplash

La statue en plâtre, estimée à 3,5 millions d’euros, demeurerait "introuvable".

Une statue du sculpteur français Auguste Rodin représentant un de ses célèbres Bourgeois de Calais est “introuvable” dans les collections d’œuvres d’art de Glasgow. Cette sculpture en plâtre, achetée à l’artiste par le musée de Glasgow en 1901, a été exposée au parc Kelvingrove entre le 25 juin et le 30 septembre 1949, a indiqué l’organisation Glasgow Life, chargée de nombreux lieux culturels de la ville écossaise. Sa trace semble depuis avoir été perdue.

À voir aussi sur Konbini

Selon le Comité Rodin, qui dresse un catalogue critique des œuvres de l’artiste dans le monde, cette sculpture de plus de deux mètres représente Jean d’Aire, l’un des personnages figurant dans le groupe des Bourgeois de Calais, a expliqué son directeur Jérôme Le Blay à l’AFP. Cette disparition est “regrettable, mais elle est à mettre en perspective avec l’époque”, car les œuvres en plâtre ne suscitaient pas un grand intérêt dans les années 1940, a-t-il souligné.

Selon lui, la valeur de cette œuvre serait aujourd’hui d’environ “3 millions de livres Sterling” (soit environ 3,5 millions d’euros). La première statue en bronze des six Bourgeois de Calais, qui célèbre le sacrifice de ces notables lors du siège de la ville du Nord de la France par les armées anglaises pendant la guerre de Cent Ans, avait été commandée par la municipalité et inaugurée en 1895. Il en existe de nombreuses versions en bronze et en plâtre dans le monde.

Des dommages subis pendant l’exposition

Selon Glasgow Life, la statue manquante avait “subi des dommages” au moment de l’exposition en plein air de 1949. Pour le Comité Rodin, elle pourrait donc avoir subi le même sort qu’une autre statue de l’artiste représentant Jean le Baptiste, exposée en même temps à Kelvingrove, qui a été brisée et dont les restes sont stockés au Centre de ressources des musées de Glasgow. Pour Jérôme Le Blay, les restes de cette pièce “non localisée” seront peut-être tout simplement retrouvés plus tard dans les archives. Selon le quotidien The Times, 1 750 autres objets ont disparu des musées écossais, dont des pièces en or liées à la reine Mary I d’Écosse qui a régné au XVIe siècle.

Cette découverte intervient quelques semaines après que le British Museum a reconnu le vol de milliers de pièces de ses réserves, provoquant la démission de son directeur. Selon la BBC, l’institution gérant sept musées nationaux du Pays de Galles, Museum Wales, a aussi constaté qu’environ 2 000 objets manquaient à ses collections, même si selon l’institution nombre d’entre eux pourraient simplement avoir été “mal rangés ou mal classés” et “seront retrouvés” à mesure que l’inventaire avance.