AccueilPop culture

On s’est incrustés dans les coulisses du premier film de requin français

Publié le

par Manon Marcillat

Jean-Pascal Zadi nous raconte les dessous du tournage.

On s’est incrustés dans les coulisses du premier film de requin français

L’Année du requin, la comédie estivale des jumeaux Ludovic et Zoran Boukherma, débarque en salles. Après l’émouvant Willy 1er et le très réussi Teddy, les deux cinéastes prometteurs revisitent, à leur sauce, une nouvelle figure populaire du cinéma de genre et mettent leur vision singulière au service de cette créature hautement cinégénique.

Le raccourci est tentant, mais L’Année du requin n’est pas un remake français des Dents de la mer. Si, comme chez Spielberg, on ne trouve pas d’effets spéciaux numériques mais un requin créé de toutes pièces, les réalisateurs ont préféré décliner la recette qui a fait le succès de leur précédent long-métrage en mélangeant moments de comédie, séquences horrifiques et sous-texte sociétal.

Originaires du Sud-Ouest, ils ont fait appel à des locaux et réunissent une nouvelle fois comédiens professionnels – Marina Foïs, Kad Merad, Jean-Pascal Zadi et Christine Gautier, déjà présente au casting de Teddy – et non professionnels.

De Biscarosse à une piscine d’Aubervilliers, on a donc suivi l’équipe de L’Année du requin dans les coulisses du film. Fabrication du squale, cascades, faux sang, apnée et plongée sous-marine, Zoran, Ludovic et Jean-Pascal nous ont raconté les dessous du tournage de ce film atypique.

À voir aussi sur Konbini :