AccueilPop culture

On a trouvé le “Bande organisée” anglais (et c’est le tube de l’été qui nous manquait)

Publié le

par Pharrell Arot

Plus Beemer jet black que RS4 gris nardo.

On a trouvé le “Bande organisée” anglais (et c’est le tube de l’été qui nous manquait)

(capture d’écran YouTube)

Cet article a d’abord été publié dans notre newsletter Fast Forward le 21 juillet 2022.

Vous ne connaissez probablement pas BBCC, initiales pour Bad Boy Chiller Crew. Pourtant, le groupe de bassline venu de Bradford, une ville de la taille de Nantes adjacente à Leeds, engrange les millions de streams, anime un show télé et multiplie les clips jubilatoires sur YouTube. Mais si les trois garçons ne sont pas plus connus que ça de notre côté de la Manche, c’est qu’ils sont une belle exception culturelle du nord de l’Angleterre, bien mulet, bien motocross débridées, bien Stella Artois en canette, bien casquette Burberry posée haut sur la caboche.

Si la plupart de leurs morceaux parlent de tournées de shots, de Mercedes GLS 450 (c’est littéralement le nom d’un de leur tube), de lendemains de soirées et de filles qui leurs brisent le cœur, c’est le clip du remix de “BMW“qui remplit en ce moment nos cœurs de joie, comblant le manque laissé par “Bande organisée” depuis l’été 2020. L’équation est simple : un possee cut invitant quelques bons amis rappeurs (French The Kid, Mist et Bugzy Malone), une instru ultra-efficace, digne héritière des tubes basslines du début des années 2000, et des couplets tous absolument géniaux. Et comme pour “Bande organisée”, à plusieurs reprises dans le morceau, les rappeurs y vont de leurs fulgurances.

“I’m old school like Baccardi Breezers, yeah, I proved you wrong like f*** all my teachers.” chantonne Mist dans un instant très “zumba cafew”, hommage aux écoles anglaises qui ne sont pas Poudlard et aux cocktails prémixés que les jeunes Anglais ont connu dans les années 2010.

(© Konbini)

Alors oui, j’exagère un peu, les 13 millions de vues de “BMW” font petits bras comparés au presque demi-milliard de “Bande organisée”, mais dans l’impact, la grammaire, l’instantanéité et la carte postale façon Nos Régions ont du talent, BBCC et leurs camarades cochent toutes les cases d’un tube un peu moins calculé qu’un autre, même si ce n’est pas non plus de la magie, car si les garçons sont signés en indé chez le très bien nommé label House Anxiety, ils sont distribués par Sony.

En attendant, si vous êtes vous aussi un “charva”, terme d’argot pour désigner les ados turbulents du nord de l’Angleterre repris en étendard par BBCC, leur nouveau single “When It Rains It Pours” vient de sortir.

À voir aussi sur Konbini :