AccueilPop culture

Metallica, Foo Fighters, The Offspring… La programmation du Hellfest promet du lourd pour 2024

Metallica, Foo Fighters, The Offspring… La programmation du Hellfest promet du lourd pour 2024

Publié le

Image :

Getty Images

Et on pourra aussi compter sur Machine Head, Queens of the Stone Age, Body Count ou encore Tom Morello.

Metallica, groupe blockbuster du metal, revient en tête d’affiche au Hellfest, festival à Clisson (27-30 juin 2024), petite bourgade de Loire-Atlantique devenue un rendez-vous phare des musiques extrêmes en Europe.

À voir aussi sur Konbini

“Vous nous avez rendus bons”, avait salué en juin 2022 le leader du quatuor californien James Hetfield en s’adressant au public au milieu des vignobles, à l’ouest de la France, non loin de Nantes, lors de la première venue du groupe dans cet événement.

Le chanteur et guitariste avait promis que Metallica reviendrait. La vie des membres fondateurs, Hetfield et Lars Ulrich, a changé en 1991 avec ce que l’on nomme aujourd’hui le “Black Album”.

Ce 5e opus leur a permis de toucher le grand public, avec les tubes “Enter Sandman” et “Nothing Else Matters”. Le groupe fait aujourd’hui partie de la pop culture au sens large, puisque le morceau “Master of Puppets” (1986) a même intégré la série à succès de Netflix Stranger Things. Toujours productif, Metallica a sorti cette année l’album 72 Seasons.

Très belles promesses

Pour sa 17e édition, le Hellfest proposera en 2024 près de 180 groupes. Parmi les autres gros noms, Foo Fighters, le groupe de Dave Grohl, ancien batteur de Nirvana devenu ici chanteur et guitariste, The Offspring, Queens of the Stone Age, Body Count emmené par Ice-T, et Tom Morello, guitariste échappé en solo de Rage Against the Machine.

Le Hellfest a accueilli près de 240 000 festivaliers en 2023. Le responsable du festival, Ben Barbaud, avait été condamné l’été dernier à huit mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende pour abus de confiance.

“Il m’a été reproché d’avoir puisé dans la trésorerie de l’association sous forme d’avance, et ce, à des fins personnelles. Ces utilisations ont, bien évidemment, été remboursées dans leur intégralité. Je n’ai jamais volé dans les caisses de l’association, je tiens à le souligner”, s’était-il défendu dans L’Hebdo de Sèvre et Maine.

Le Hellfest avait été aussi critiqué l’an passé après avoir notamment révélé que son édition 2022, double édition, unique dans l’histoire du festival, avait représenté 300 000 litres de fioul. Le festival avait promis de faire des efforts à l’avenir pour son bilan carbone.