AccueilPop culture

Mercredi : On vous raconte l’histoire derrière Goo Goo Muck, la musique de la danse goth du moment

Publié le

par Aurélien Chapuis

Plongée dans le punk début 1980 à tendance horror rockabilly des années 1960. Car l’origine n’est jamais celle qu’on croit.

Mercredi : On vous raconte l’histoire derrière Goo Goo Muck, la musique de la danse goth du moment

La danse incroyable de Mercredi au bal dans la série du même nom est en train de devenir une énorme tendance sur TikTok. C’est donc le moment d’en apprendre plus sur le morceau fou sur lequel danse Mercredi de manière si saccadée.

Le titre est “Goo Goo Muck” du groupe The Cramps et il est en train de remonter dans les tops et les playlists, comme celui Kate Bush il y a quelques semaines avec Stranger Things. Ce n’est pas la première fois qu’il est utilisé dans un œuvre de fiction car Tobe Hooper l’avait déjà placé dans son Massacre à la tronçonneuse 2 en 1986. Petit classique du genre psychobilly un peu goth, il est intégré dans le deuxième album du groupe, Psychedelic Jungle.

Sorti en 1981, cet album sort The Cramps de son côté plus punk à la Talking Heads pour aller vers un nouveau style qu’ils inventent, un peu comme les Talkings Heads à la même époque d’ailleurs, une sorte de punk new wave impossible à classer.

À voir aussi sur Konbini

Le morceau commence avec la voix grave et profonde du chanteur Lux Interior : “When the sun goes down, and the moon comes up / I turn into a teenage goo goo muck”. Mais qu’est-ce que ça veut dire, “goo goo Muck” ?

En gros, il y a deux sens possibles : juste celui d’une danse punk inventée pour l’occasion et l’image plus cachée d’un monstre qui sommeille au fond d’un adolescent et qui ne demande qu’à se réveiller la nuit. Le morceau raconte l’histoire assez banale d’un jeune un peu libidineux qui est prêt à en découdre, mais avec tout un vocabulaire autour de l’horreur et du fantastique.

Car ce morceau ne vient pas des Cramps et des années 1980, mais il date de vingt ans plus tôt. La version originale est écrite et composée par Ronnie Cook and the Gaylads en 1962. Ça sonne nettement plus rockabilly avec la grosse ligne de saxophone. Mais le morceau est presque plus joyeux et mignon, là où les Cramps l’ont rendu grandiloquent et lugubre.

Quand on cherche des informations sur Ronnie Cook, on ne trouve que très peu de choses, quelques 45 tours éparpillés, des flops pour la plupart. Ça doit être assez fou pour lui d’être à l’origine d’un morceau qui n’a pas marché dans les années 1960, mais qui se retrouve absolument partout en 2022 grâce à Mercredi, Tim Burton et Netflix. La pop culture n’a pas fini de nous étonner.