AccueilPop culture

Les Kardashian vont-elles mettre les chirurgiens esthétiques au chômage ?

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

Est-ce la fin du BBL, des implants et des fillers ?

Les Kardashian vont-elles mettre les chirurgiens esthétiques au chômage ?

@KimKardashian instagram

On ne sait pas si vous l’avez vue, mais une tendance qu’on pourrait appeler “on ne veut plus de plastique” prend de l’ampleur. Et, bien sûr, les Kardashian y sont pour quelque chose. Comme pour beaucoup de trends de ces dernières années.

Les filles de la famille Kardashian-Jenner sont ce qu’on appelle des “lanceuses de tendances“. Si certains sont des lanceurs d’alerte et nous disent de faire gaffe à la fraude fiscale ou à la vente de données privées, d’autres nous disent comment coiffer nos cheveux ou porter nos Crocs pendant les cinq prochaines semaines. Parce que c’est chacun son truc.

Et celui des Kardashian est d’inspirer les réseaux sociaux. C’est donc logique que tout ce qu’elles font devienne tendance :

  • Le contouring avec la méthode du chiffre 3 (regardez sur YouTube. Ça a changé des vies)
  • Vivre à Calabasas
  • Les box braids (d’ailleurs, ça avait fait scandale parce que ces coiffures sont portées par les femmes noires depuis loooongtemps)
  • Les combinaisons moulantes
  • Les shorts cyclistes mais pas pour faire du sport
  • Se maquiller avec des teintes beaucoup plus foncées pour paraître ethniquement ambiguë (ça s’appelle le blackfishing, et ça aussi ça crée la polémique, au moins une fois par mois)…

Et petit dernier mais pas des moindres, ce sont elles qui ont – malheureusement – popularisé la chirurgie à but “entièrement” esthétique.

Remontons un peu le temps !

On est dans les années 2000. Tout le monde veut le Kate Moss look. Un corps de “brindille”, avec aucune forme apparente, sur lequel on peut très fièrement apposer un skinny jean très taille basse et un teint légèrement hâlé. Le physique de la top model la plus en vogue de l’époque séduit vite les célébrités.

Alors à Hollywood, là où les tendances se font et se défont, tout le monde – de Paris Hilton à Lindsay Lohan – est mince, blond (ou max châtain clair ou blond vénitien) et a l’air riche. Voire très riche.

Le monde des strass et des guest-lists vit dans une publicité pour eau pétillante naturellement aromatisée jusqu’à ce que les formes de Beyoncé, Nicki Minaj et Kim Kardashian changent la donne.

Dans les années 2010, le but, c’est d’avoir les hanches arrondies, la poitrine volumineuse, le fessier encore plus volumineux mais le ventre, lui, doit rester ultra-plat.

Et pour atteindre ce corps en 8, le fameux sablier, on fait tout ce qu’on doit faire : liposuccion, déplacement de graisse (le fameux BBL), port de corsets et gaines amincissantes, régimes plus que drastiques…

Mais, dans les beaux quartiers de Los Angeles, où les gens devraient avoir assez de moyens pour se payer les conseils d’une bonne diététicienne, c’est la chirurgie qui semble avoir séduit le plus de monde. Et surtout les stars de télé-réalité et d’Instagram.

Comme la plupart d’entre elles nient être passées par la case bistouri, des comptes dédiés aux avant/après des célébrités ont émergé comme des petits champignons à l’orée d’un bois. Et ont essayé de mettre en garde contre ces fausses images de perfection.

Sans grand succès, puisque le nombre d’interventions chirurgicales a explosé un peu partout dans le monde et même chez les gens lambdas. Et, forcément, le corps de Kylie Jenner et le visage de Kim Kardashian étaient les plus demandés aux praticiens.

Mais, juste au moment où la chirurgie devient de moins en moins taboue et de plus en plus répandue et accessible, les sœurs Kardashian optent… pour un look plus naturel.

Il y a quelques années, Kylie Jenner avait déjà enlevé ses injections des lèvres, mais ça n’avait duré que quelque temps. Ces derniers mois, ce sont Kim et Khloé Kardashian qui sont apparues plus minces que jamais. Avec moins de seins, moins de hanches et moins de fesses. Au point que certains tabloïds sont persuadés qu’elles ont carrément enlevé leurs implants et autres injections.

On s’est demandé pourquoi les Kardashian changeaient subitement leur marque de fabrique. Parce que, depuis leurs débuts, ce qu’elles essaient de faire (et qu’elles réussissent très bien), c’est sortir du lot. Elles n’aiment pas suivre les tendances. Alors quand la chirurgie esthétique est devenue, si on peut dire, “mainstream”, c’est dans la logique des choses que les sœurs K s’en éloignent. Depuis peu, elles ont opté pour le corps mince et hâlé qui faisait fureur dans les années 2000.

On sait que la mode est un éternel recommencement, mais est-ce que le reste du monde va suivre ? On suppose que oui, mais ça fait quand même grincer beaucoup de dents. Surtout celles de certaines femmes qui se sentent caricaturées par les Kardashian depuis longtemps.

Des femmes racisées aux formes généreuses et aux lèvres charnues qui ont longtemps été moquées pour ces attributs. Attributs que les Kardashian et autres personnalités ont rendus cool en se les appropriant pour un temps. Et maintenant, pouf, ce serait démodé. Mais comment peut-on démoder un corps ? On espère que les mouvements de body-positivisme et d’appréciation de soi seront assez forts et influents pour que ce cercle vicieux prenne fin. 

À voir aussi sur Konbini :