AccueilPop culture

Les Américains découvrent Shay et le fait que la Belgique… est bel et bien un pays

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

La première partie du titre nous a réjouis et la seconde nous a fortement irrités.

Les Américains découvrent Shay et le fait que la Belgique… est bel et bien un pays

(capture d’écran YouTube)

Vous devez savoir que la personne qui écrit cet article est belge, bien qu’elle n’ait jamais été nationaliste ni même particulièrement fière d’être belge. Selon nous, ce n’est pas vraiment de notre ressort. Là où l’on naît et où l’on grandit dépend d’une succession de variables instables et de petits moments qui entraînent de gros bouleversements.

Tout ça pour dire que je n’ai pas vraiment choisi d’être belge. Je ne peux donc pas défendre ce pays comme si c’était un choix propre. Mais je peux défendre ma commune (mon arrondissement, si vous préférez), ou ma rue et mon quartier. Parce que là, oui, j’ai décidé d’y habiter. Alors oui, ici, nous sommes très fiers d’être bruxellois. Pas parce que nous sommes la capitale de l’Europe, mais bien parce que les Belges ont un truc en plus.

Ce truc pourrait s’appeler Shay. Ou Damso. Ou Angèle. Ou Hamza. Ou Lous and The Yakuza. OK, on s’arrête là, vous nous avez compris. On vous voit déjà lever les sourcils parce que ça ne fait pas beaucoup de superstars. Mais vu la taille de notre pays, le fait qu’on ait réussi à sortir une Mélanie Laurent, un Benoît Poelvoorde et une Lara Fabian peut être considéré comme un miracle en soi. On est un peu comme ce petit village de Gaulois, vaguement célèbre, qui résiste encore et toujours à l’assimilation de l’hexagone.

À voir aussi sur Konbini

D’accord, on parle français, mais nous sommes belges. Comme pour tout un tas d’autres trucs que les Français se sont tellement appropriés que le reste du monde pense que ça leur appartient, on n’a rien dit pour les frites. Mais pour Shay, on met le holà.

Chargement du twitt...

On vous explique. On se promenait sur les réseaux quand une personne a posté une partie de la dernière chanson de Shay, “DA” (qui d’ailleurs est totalement sous-cotée) avec cette phrase : “The French girls are doing it”. Et les gens l’ont directement traduit par “Les Françaises se la donnent”. Déjà, il faut savoir que “French” peut aussi bien vouloir dire “Français” que “francophone”. Mais on n’est pas ici pour faire de la linguistique.

Chargement du twitt...

Certains internautes de bonne foi ont rectifié que Shay était belge et non française. Et là, le drame géopolitique : certains Américains pensent sincèrement que la “Belgium” est une ville française, pas trop loin de Paris.

Chargement du twitt...

Comment on en est arrivés là ? Où avons-nous loupé le coche ? On sait que les Américains ne sont pas les plus calés en géographie — il suffit de voir tous les microtrottoirs qui compilent des réponses ahurissantes sur les différents drapeaux et pays du monde — mais quand même.

Il y avait aussi un débat pour savoir si Shay n’était pas qu’une pâle copie de Doja Cat et là, Français et Belges se sont tenu la main pour remettre les pendules à l’heure.

Chargement du twitt...

Comme quoi, ça du bon, la coopération internationale.