AccueilPop culture

Le Trône de FR – Épisode 11 : Zemmour sur répondeur, Manuel Valls à l’ouest et la rédemption de l’enfarineur de Mélenchon

Publié le

par Konbini

Toutes les infos que vous avez peut-être loupées cette semaine dans la course à l’Élysée.

Le Trône de FR – Épisode 11 : Zemmour sur répondeur, Manuel Valls à l’ouest et la rédemption de l’enfarineur de Mélenchon

Bonjour tout le monde et bienvenue pour un nouvel épisode du Trône de FR, la série hebdomadaire qui revient sur ce que vous avez (peut-être) loupé dans la course à l’Élysée. Pour bien commencer la semaine, on se fait une petite compil’ des meilleures infos. Cette semaine, trois fois rien, on a eu le premier tour de la tant attendue présidentielle, et il s’est donc passé beaucoup de choses.

Et merci l’empreinte carbone. En tant que citoyen modèle, Jean Castex a décidé d’aller voter. Il a même décidé d’aller voter dans son fief, à Prades, dans les Pyrénées-Atlantiques. Seul bémol, au lieu de prendre la voiture ou le train comme une personne normale, monsieur y est allé en jet privé. Tranquille. Arrivé à 8 h 30, il est aussitôt reparti à 10 h 30. Ce très important trajet aura coûté 10 000 euros et rejeté 4 460 kg de CO2. Il y a quelques semaines, Mediapart publiait une enquête sur l’amour du Premier ministre pour les jets privés.

Chargement du twitt...

C’est qui les meilleurs, c’est Les Verts. Ils ne s’attendaient sûrement pas à faire moins de 5 %, mais c’est pourtant le cas. Avec 4,8 %, EELV ne se fera pas rembourser ses frais de campagne. Ils ont donc désormais cinq semaines pour trouver la bagatelle de 2 millions d’euros et n’ont pas d’autre choix que de faire un appel aux dons.

Chargement du twitt...

À bas l’assistanat. Quelle ironie. Après tout une campagne menée contre l’assistanat, Valérie Pécresse se retrouve dans la même situation que Yannick Jadot et va devoir rembourser ses frais de campagne. Et que fait une candidate anti-assistanat qui a besoin d’argent. ? Elle se remet au travail elle demande aux Français de l’aider. Logique.

Chargement du twitt...

France Inter piratée. Les antennes de France Inter ont été piratées ce dimanche 10 avril. Selon la direction de France Inter, un “émetteur pirate a soufflé la fréquence de la station” et un discours anti-système contre les politiques et les journalistes a été diffusé en boucle pendant près de deux heures.

Chargement du twitt...

Le tout pour le tout. Éric Zemmour (pas le coiffeur) a dû sentir qu’il avait de moins en moins le vent en poupe. Il a donc décidé d’avoir recours à des pratiques absolument malhonnêtes. Son équipe a créé un site Web pour trouver quel candidat nous correspond le plus. Dans l’idée, c’est plutôt sympa. Mais seulement dans l’idée, car ce test est tourné de manière à avoir 83 % de chances de se faire recommander Éric Zemmour. Pire encore, seulement trois candidats sur onze y sont réellement représentés. Sur Twitter, Mathis Hammel a mené son enquête et tout résumé dans un thread très complet.

Chargement du twitt...

Flemme. Le président sortant a refusé de répondre aux questions des journalistes de France 2. Forcée de respecter l’équité présidentielle, la chaîne a donc dû diffuser des extraits de son meeting de campagne à la place. Malin.

Un peu moins malin. Manuel Valls a voté. Bravo à lui. Il a même pensé à partager cette information sur son compte Twitter. Bravo à lui. Pour aller encore plus loin, il a même posté une photo de sa carte d’identité avec le numéro bien visible pour encourager l’usurpation d’identité. Bravo Manu.

Trois appels manqués. Éric Zemmour (toujours pas le coiffeur, malheureusement) a VRAIMENT tenté le tout pour le tout. Ce week-end, des Français (qui n’ont rien demandé) se sont réveillés avec un message du candidat Reconquête! leur demandant de voter pour lui, pour “que la France reste française”.

Chargement du twitt...

Le farineur fariné. Le mec qui a enfariné Jean-Luc Mélenchon le 12 juin 2021 a publié un communiqué pour dire qu’il comptait voter Jean-Luc Mélenchon.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini :