AccueilPop culture

Le ministre des Armées en rage contre Black Panther et sa représentation “mensongère” des troupes françaises

Le ministre des Armées en rage contre Black Panther et sa représentation “mensongère” des troupes françaises

Image :

Marvel · Youtube

avatar

Par Flavio Sillitti

Publié le

Le film est accusé de propagande par le ministre de la Défense, après qu’un journaliste a lié une séquence à l’intervention militaire française au Mali.

À voir aussi sur Konbini

Sorti en novembre 2022, le second volet de la franchise Black Panther fait aujourd’hui parler de lui pour des raisons politiques. Wakanda Forever est, en effet, accusé par les autorités françaises de “propagande” pour avoir dépeint les mercenaires pilleurs du film sous les traits des soldats français opérant en Afrique du Nord dans le cadre de l’opération Barkhane. Cette intervention militaire française, lancée en 2014 et interrompue en novembre 2022, visait à lutter contre les groupes armés salafistes djihadistes dans la région du Sahel.

C’est un passage du film en particulier qui pose question : au siège de l’Union Européenne, la reine Ramonda (du royaume fictif de Wakanda) dénonce les actes de pillage de militaires français, agenouillés au milieu des ministres de l’UE, dans des tenues proches de celles portées par les Français au Sahel.

C’est Jean Bexon, journaliste au Journal de l’île de La Réunion, qui a décortiqué la séquence du film sur Twitter pour relever plusieurs points suspects, en introduisant son thread par le mot “propagande”. Il relève également une concordance entre l’endroit de pillage du film et le terrain d’action de l’armée française : Ansongo, au Mali.

Le post Twitter a été repartagé hier par le ministre des Armées Sébastien Lecornu lui-même, dénonçant une “représentation mensongère et trompeuse de nos forces armées.”

Chargement du twitt...

Le ministère a annoncé ne réclamer “aucun retrait, ni censure” au nom de “la liberté de l’œuvre artistique”, mais l’entourage du ministre Lecornu insiste : “il ne saurait y avoir de révisionnisme sur l’action récente de la France au Mali : nous sommes intervenus à la demande du pays pour lutter contre les groupes armés terroristes loin de l’histoire racontée dans le film, à savoir une armée française qui vient piller ses ressources naturelles”.