AccueilPop culture

Johnny Depp x Savage Fenty : Pouvons-nous être déçus de Rihanna ?

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

La rumeur qui a noué le cœur des fans de Rihanna était vraie : Johnny Depp était au très attendu Fenty Show.

Johnny Depp x Savage Fenty : Pouvons-nous être déçus de Rihanna ?

(capture d’écran Amazon Prime)

Le 9 novembre, on en a eu le cœur net. L’acteur est bien là. Il est bien au show lingerie le plus attendu de l’année.
Johnny Depp marchant entre les danseurs dans son rôle favori d’homme, un peu bohème, faussement négligé et faussement charismatique. Ça aurait pu être un guest comme les autres, qui prouve encore une fois que certaines personnes se bonifient avec le temps. Si seulement il n’était pas accusé d’avoir frappé son ex-compagne, l’actrice Amber Heard.

Chargement du twitt...

Pourquoi un homme prétendument violent était l’invité de la “très engagée” Rihanna ? Pourquoi les internautes sont-ils si déçus ? En ont-ils vraiment le droit ? Vous n’êtes pas sans savoir que plein de célébrités ont apporté leur soutien à Johnny Depp, et ils continuent de le faire. Mais quand c’est Rihanna, ça a un goût différent. On dirait que ça pique plus.

“Défendre un agresseur après avoir été victime de violence ? Ça ne va pas le faire Riri…”

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Et pour comprendre pourquoi cela a autant choqué, il faut avant tout parler de Rihanna et de son impact sur toute une (voire deux) génération de personnes. Et là, ça risque de devenir un peu personnel.

Il y a des gens que vous ne connaissez pas et qui vous connaissent encore moins mais qui ont marqué votre vie et forgé un bout de votre personnalité. Comme les personnages de Lindsay Lohan dans “À nous quatre” et “Mean Girls” ou tous les rôles de Denzel Washington. Riri n’a pas eu besoin d’apprendre un script pour nous marquer, sa personnalité l’a fait pour elle.

Elle est juste un peu plus âgée que nous donc, une star avec l’impression qu’on a vraiment grandi à ses côtés. On a dansé dans nos premières soirées – où on se faisait illégalement passer comme majeur pour pouvoir rentrer – sur Pon de Replay. On a fait des collé-serré, à nos premiers crushs, sur If It’s Lovin’ That You Want. On s’est inventé une vie amoureuse sur Unfaithfull ou Take a Bow. Et un peu plus tard, on a twerké sur des Rude Boy.

Rihanna est passée d’adolescente qui se cherche à femme accomplie en même temps que nous. Et si on a commencé à l’aimer pour sa musique, on a continué à l’admirer pour son côté unapologetic qui criait “c’est moi qui donne le ton“. Et elle en faisait vraiment qu’à sa tête : elle fumait des joints avec sa meilleure amie sur Snapchat, se trémoussait en maillot string à la Barbade sur du T-Pain, lançait des piques aux chanteuses et à Kendall Jenner sur Twitter… et surtout, elle rigolait des moqueries. Et elle en a reçu, sur son grand front, son gros nez, sur ci, sur ça… On répétait sans cesse qu’elle était moins belle qu’une telle, moins talentueuse qu’une autre et elle a tout balayé d’un revers de la main. Jusqu’à devenir incontournable.

On dit parfois que nos yeux aiment ce qu’ils ont l’habitude de voir. Et Rihanna a pris une telle place que tout le monde a commencé à la trouver incroyablement belle. Rien qu’avec ça, c’était un modèle d’acceptation et de self-love incroyable. Et comme oublier son statut de businesswoman, superstar et self-made milliardaire qui vient d’une petite île et qui a tout mangé sur son passage ? Alors que certains disaient que son buzz allait vite s’essouffler. Comme Beyoncé le dit si bien “les vainqueurs ne s’arrêtent pas d’eux-mêmes“, alors après avoir dominé les charts, Rihanna s’est lancée dans la mode puis dans les cosmétiques, avec un point d’orgue : l’inclusion. Elle voulait que les plus jeunes aient ce qui nous a manqué quand on était petite : la représentation et le sentiment qu’il nous donne de ne pas être invisibles et de faire partie d’un tout.

En dehors du commerce, Rihanna s’exprimait publiquement sur les problèmes sociétaux, comme le racisme, les violences conjugales, les inégalités hommes-femmes, le slutshaming, les mouvements de protestation… Elle avait tout de la star qu’on ne pouvait qu’admirer. Parce que bien qu’elle ait réussi, elle semble être restée près du peuple et à l’écoute de ses fans.

Et c’est là que la déception s’installe. On a tendance à considérer les célébrités qu’on aime comme des personnes qu’on connaît et à leur attribuer des principes, des pensées et des prises de position qui ne sont peut-être pas les leurs. Parce qu’on les admire tellement, il n’y a aucun moyen qu’ils aient des positions politiques ou même sociales qui sont totalement à l’opposition des nôtres. Mais pourquoi ?

Combien de personnes de votre entourage ont des opinions problématiques ? Combien pensent qu’il faut séparer l’homme de l’artiste ? Combien pensant qu’une tenue ne justifie pas mais explique un peu quand même le comportement de certaines personnes ? Combien de personnes qu’on connaît personnellement depuis des années continuent à nous choquer et à nous décevoir ?

Chargement du twitt...

Pourquoi cela serait-il différent avec les stars ou Rihanna ? On doit apprendre à les aimer sans les mettre sur un piédestal ou attendre d’eux qu’ils réagissent comme on aurait voulu qu’ils le fassent.
Parce que, qu’on se le dise, on a beau les aimer et connaître chaque détail de leur vie amoureuse, on ne les connaît pas vraiment. Et ils vivent dans un entre-soi de richesse, de capitalisme et de fame qui est à mille lieues de notre train de vie. Notre réalité n’est pas (ou n’est plus) la nôtre.

Rihanna qui met Johnny Depp dans son #SAVAGEXFENTYSHOW est le truc le plus merdique que j’ai vu de la part d’un artiste. Respect à tous les survivants de violence conjugale et aux artistes fidèles à leur art !

Chargement du twitt...

Donc oui, on peut être déçu de Rihanna mais de quelle Rihanna on parle ? Celle qu’on a idéalisée de notre tête ? Celle qu’on voit à travers des interviews ou quelques lives Instagram ? Le sentiment de proximité que nous donne Internet n’est pas vraiment réel. Et Rihanna est sans doute plus proche de Johnny Depp que de tous ses fans qui se sont outrés ces derniers jours.