AccueilPop culture

Jiraya, Itachi et Zabuza : on a classé (objectivement) les scènes les plus tristes de Naruto

Un Rasengan de larmes

Jiraya, Itachi et Zabuza : on a classé (objectivement) les scènes les plus tristes de Naruto

avatar

Par Léa Pippinato

Publié le

Un petit classement histoire de s’abîmer le cœur une nouvelle fois.

Naruto et Naruto Shippûden, ce sont plus de 700 épisodes où on a suivi l’évolution du ninja le plus déterminé mais pas le plus vif d’esprit de Konoha, de son infaillible Sexy Jutsu à l’accomplissement de son rêve ultime : devenir Hokage. Pour vous briser le cœur une nouvelle fois, on a pensé qu’un douloureux classement des neuf scènes les plus tristes de l’œuvre serait le remède idéal.

À voir aussi sur Konbini

#9. La mort de Minato et Kushina

Sans cet évènement, l’anime aurait pu tenir en 10 épisodes. L’effet de surprise n’est donc pas tout à fait au rendez-vous. Il faut tout de même admettre que si ses parents n’étaient pas morts, Naruto n’aurait pas eu une histoire de vie aussi palpitante. Il n’empêche que voir les deux amoureux transpercés en même temps en tentant de sauver leur bébé du démon renard à neuf queues, qu’ils scelleront sans le moindre scrupule dans son corps, nous a fait monter quelques larmes mais sans plus, d’où cette dernière place.

#8. L’enfance de Gaara

Rejeté et traité de monstre depuis sa naissance : tel était le destin de Gaara, mis au monde pour n’être qu’un démon qui n’aime que lui-même. Pourtant, on doit reconnaître que prendre sa défense n’est pas chose facile. Il a quand même délibérément tenté de tuer des enfants qui ne demandaient qu’à récupérer leur ballon. Pas ouf, comme comportement. Néanmoins, découvrir son passé reste une belle tranche de tristesse.

#7. Le sacrifice de Neji

S’il était encore de ce monde, Neji lui-même l’aurait reconnu : mourir, c’était son destin. Après nous avoir amplement agacés avec ses délires autour de la fatalité pendant l’examen de sélection des Chūnin, Neji s’est un peu rattrapé au fur et à mesure des épisodes. Si bien que son sacrifice pour protéger Hinata qui voulait elle-même protéger Naruto nous a mis les larmes aux yeux. Peut-être aurait-on pleuré plus fort s’il n’avait pas été aussi insupportable.

#6. Le dévouement de Rin

Elle voulait quitter ce monde de la main de celui qu’elle aimait. Outre le fait qu’on se croirait dans le dernier shōjo à la mode, Rin a fait preuve d’un certain courage en se laissant transpercer par l’Éclair Pourfendeur de Kakashi. On imagine que ça a dû un peu picoter. Il est vrai que si cette scène nous a pris aux tripes, on s’est sentis soulagés pour Rin, qui ne saura jamais qu’elle avait été friendzonée depuis bien longtemps. On se demande si elle a atteint la 6e place dans le cœur de Kakashi.

#5. La protection d’Iruka

Résumons la scène : Iruka se prend un shuriken en plein dans la colonne vertébrale afin de protéger un gamin de 12 ans qui est parvenu à voler dans un des lieux les plus sécurisés du pays un parchemin contenant des techniques interdites. Dit comme ça, il est difficile d’imaginer la moindre petite larmichette couler sur nos joues, mais le fait qu’il s’agisse de la première personne à reconnaître la valeur de Naruto a fait fondre nos cœurs fragiles.

#4. Le lien de Zabuza et Haku

Lorsqu’un mec aussi cruel, froid et arrogant que Zabuza se met à pleurer comme un bébé après la mort d’un enfant qu’il a utilisé comme une arme durant toute sa vie sans un seul remords, notre cerveau se met en mode erreur 404. La scène où les deux ninjas gisent sur le sol main dans la main a fini par avoir raison de nous. Et ça, c’est grâce à Naruto, qui a gentiment expliqué à Zabuza qu’être méchant, ce n’est pas très gentil.

#3. La mort d’Asuma

Parmi les derniers conseils qu’il a donnés à ses élèves, Asuma aurait pu rajouter “fumer tue“, surtout pour Shikamaru. Au-delà de la tragique fin d’Asuma, c’est la réaction de Shikamaru, personnage habituellement flegmatique (pour ne pas dire fainéant), qui nous a particulièrement émus. Rien que pour ça, cette scène mérite sa place sur la plus petite marche du podium.

#2. Le combat de Jiraya contre Pain

Peut-être Jiraya aurait-il dû songer à invoquer un animal un peu plus puissant qu’un crapaud pour vaincre six mecs qui ont sans doute claqué une bonne partie de leurs économies chez le perceur. Qu’importe ! Celui qui dit ne pas avoir pleuré à chaudes larmes devant le corps de Jiraya transpercé de cinq lances est, soit un menteur, soit une marionnette.

#1. La mort d’Itachi

Ne pas mettre cette scène tout en haut du classement aurait (objectivement) été un sacrilège. Attendu par tous depuis le début de l’œuvre, l’inéluctable face-à-face s’est soldé par une défaite préméditée d’Itachi. Sasuke devient alors le héros de Konoha après avoir vaincu son frère malade qui n’a clairement pas combattu à son niveau réel. Si cette scène nous a fait user pas mal de mouchoirs, c’est surtout parce qu’Itachi a révélé le petit cœur qui battait derrière sa grande cape et son vernis noir.

Et on se permet de rajouter l’autre scène de la mort d’Itachi, pour une double chialade intensive.