AccueilPop culture

En écoute : Iñigo Montoya!, conquistadors electro pop

Publié le

par Théo Chapuis

En écoute : Iñigo Montoya!, conquistadors electro pop

Molière, sans complexe

Sauf que pour faire la différence, le tout jeune quatuor fait appel à un élément immensément casse-gueule, que beaucoup abandonnent de peur s’y piéger : la francophonie. Et même une francophonie hyper décomplexée. La voix de Pierre, rescapé du groupe Mungo Park, guide l’auditeur à travers un dédale cruel, surréaliste et mythologique. Alors non, ça n’a pas toujours du sens. Mais c’est ça l’amour de la langue, que voulez-vous. Iñigo Montoya! roule des pelles à la langue de Molière, et c’est très bien comme ça.
Histoire d’enfoncer le clou, Iñigo Montoya! dévoilait le clip de “Joie” le 25 mai – encore un dessin animé, cette fois réalisé par Romain André et Victor Brangoleau. Au diable les serpents et les muqueuses, place à une esthétique toujours aussi carnavalesque, mais cette fois-ci plutôt inspirée par le folklore japonais et son rapport à la nature. Encore une fois, les paroles tissent un fragile fil d’Ariane, mais le suivre permet-il vraiment de s’y retrouver ? Non, et c’est tant mieux.

Suivez Iñigo Montoya! sur Tumblr, Facebook et Twitter. Le groupe est en concert le 8 juin à la Flèche d’Or. Surtout, le premier EP du plus francophone des groupes à consonance hispanique, intitulé InigEP01 (oui c’est moche mais ça les oblige à composer la suite) est sorti ce mercredi 27 mai sur SoundCloud, et paraîtra le 6 juin en vinyle. Écoutez-le ci-dessous. C’est un ordre, caramba.

À voir aussi sur Konbini