AccueilPop culture

De Nekfeu à Orelsan, les meilleures références du rap français à la culture manga

Publié le

par Emma Couffin

"Moi, juste un blavan dans une North Face comme Tobirama", a dit Népal.

De Nekfeu à Orelsan, les meilleures références du rap français à la culture manga

© Twitter

De Dragon Ball Z à Naruto en passant par Death Note, la culture manga s’est peu à peu immiscée dans le rap français. Et ce n’est pas nouveau… Si Kephren d’IAM évoquait sa passion pour Albator ou Cobra, Akhenaton fait souvent référence à Goldorak. On retrouve ces influences nippones jusque dans les clips des rappeurs des années 2000.

En 2012, Orelsan et Gringe incarnent les chevaliers Seiya et Shiryû dans “Ils sont cools”. Si Dinos Punchlinovic est posé sur Namek, Nekfeu, quant à lui, revêt le masque de Ken Kaneki de Tokyo Ghoul dans le clip de “Fausse note” en 2016. L’année dernière, le clip de “Mangas 5” de D.ACE rend une fois de plus hommage au genre shonen.

Les références manga dans le rap français sont devenues si récurrentes que les internautes en ont fait une petite sélection sur Twitter…

Chargement du twitt...

“Si j’écris leur blaze, ils vont mourir. Je suis comme Kira, je les baise avec le sourire.” Black M fait ici référence à Light Yagami, protagoniste de Death Note, un lycéen bre-som qui possède un cahier magique pouvant tuer toute personne dont le nom y est inscrit. Bref, un tueur badass, multipliant les crimes pour créer un monde meilleur.

Chargement du twitt...

“Courez, courez, vous m’attraperez pas. J’ai trouvé les sept boules de cristal, priez pour que j’m’en serve pas.” Dans “Courez courez” Orelsan évoque les boules de cristal au cœur de l’intrigue de Dragon Ball Z. Dispersées dans sept régions du monde, elles peuvent réaliser tous les vœux possibles et imaginables de celui qui parvient à toutes les réunir. Orel en Super Saiyan, on adore.

Chargement du twitt...

“J’suis comme Broly, j’deviens paro dès que ça parle de carotte.” Nekfeu fait ici référence au nom de naissance de Son Goku : Kakarot, traduit parfois en français sous le nom de Carot. Le personnage de Goku pleurait dans les oreilles de Broly quand ils étaient petits. Depuis, il s’emporte dès qu’il le croise, et “devient paro”… comme Nekfeu.

Chargement du twitt...

“Nom de Dieu je les traîne dans le caniveau, Broly est chaud. Ramenez-moi Vegeta, Goku et Piccolo.” Héros super-puissant de Dragon Ball Z, Broly a survécu à la destruction de la planète Vegeta. Le titre “Broly” d’Alonzo rend hommage au personnage. Face à lui se trouve l’anti-héros par excellence, Son Goku, accompagné du mythique prince des Saiyans, Vegeta, et son fin stratège Piccolo. Bref, Alonzo veut montrer qu’il a (vraiment) toutes les réfs.

Chargement du twitt...

“Moi, juste un blavan dans une North Face comme Tobirama.” Dans “Omotesandō”, Népal compare sa North Face au col de fourrure de Tobirama Senju, un des protagonistes de Naruto. Cheveux gris hérissés, affublé de son armure bleue futuriste, Népal envie le style unique de Tobirama et on le comprend.

Chargement du twitt...

Dans “Tapion”, le groupe MMZ multiplie les références à l’univers de Dragon Ball Z : “Tes rappeurs préférés jouent de la flûte comme Tapion.” Toujours accompagné de son épée, le personnage doit jouer de son ocarina pour lutter contre le démon Hirudegarn.

Chargement du twitt...

“J’suis dans les bails sombres comme Kaneki. J’trahis pas la mif comme Itachi.” La série Naruto est une référence incontournable pour le monde du rap. Ici, Blaiz s’identifie à Ken Kaneki de Tokyo Ghoul, comme Nekfeu avant lui. A contrario, issu du clan Uchiwa à Konoha, Itachi a trahi les membres de son clan en les tuant dans le célèbre massacre du clan Uchiwa. Pas de place pour les traîtres.

À voir aussi sur Konbini :