AccueilPop culture

Comment les lunettes de Jeffrey Dahmer ont été mises en vente pour 150 000 dollars ?

Publié le , modifié le

Par Damien Garcia

Bien que déjà populaire, la sortie récente de la série Netflix sur le cannibale de Milwaukee a remis l’affaire Dahmer au cœur des débats, entre fascination et dérives.

Comment les lunettes de Jeffrey Dahmer ont été mises en vente pour 150 000 dollars ?

© Netflix

Une paire de lunettes aviateur, c’est la caractéristique principale de l’apparence de Jeffrey Dahmer. C’est dans ce détail, cet accessoire, que certains admirateurs et admiratrices vont lui chercher un fond d’humanité. Comme une séparation entre l’homme et le meurtrier, ou un masque qui camouflerait la monstruosité du mode opératoire de Jeffrey Dahmer pour chacun de ses meurtres. D’autres n’y voient que le regard froid du tueur.

Peu importe d’où elle provient, c’est cette fascination qui est à l’origine du prix de mise en vente de la paire de lunettes du serial killer. Du fanatisme pour certains, une relique pour d’autres, toujours est-il que nombre des affaires de Jeffrey Dahmer ont déjà trouvé preneur sur le site d’un certain Taylor James.

Il s’agit du dirigeant, à Vancouver, du site Cult Collectibles, spécialisé dans la revente d’objets liés à des affaires de meurtre ou ayant appartenu à des tueurs en série. Dans sa “Jeffrey Dahmer Collection”, on peut notamment trouver tout un tas d’artefacts et de documents : ses photos de famille, ses couverts, sa bible, et même son urne funéraire, affichée à 250 000 euros.

À voir aussi sur Konbini

Comment a-t-il acquis cette collection ?

Taylor James a mis la main sur tous ces articles il y a quelques années, après avoir été contacté par l’une des anciennes femmes de ménage du père de Jeffrey Dahmer. James a accepté que les objets soient vendus sur son site internet en échange d’une part des gains.

Avec le succès de la série Monster: The Jeffrey Dahmer Story sur Netflix, la collection de Taylor James a beaucoup gagné en visibilité, ce qui lui a donné l’idée de vendre la paire de lunettes emblématique que le tueur portait durant ses deux ans derrière les barreaux. Les binocles sont absents du site du collectionneur mais, d’après le tabloïd TMZ, si des personnes étaient intéressées pour les acheter, il accepterait de s’en séparer pour la modique somme de 150 000 dollars. Pour cela, il suffit de le contacter directement.

En attendant que cet objet trouve preneur, TMZ rapporte qu’une autre paire de lunettes appartenant au serial killer a déjà été vendue auparavant par Taylor James, lors d’une vente privée. Le fait de collectionner et de posséder des objets liés à des meurtres a d’ailleurs un nom : la murderabilia, contraction de “murder” (“meurtre”, en anglais) et “memorabilia” (“souvenir”, en latin).