AccueilPop culture

Close, le plus beau et triste des films du dernier Cannes, a sa bande-annonce

Publié le

par Manon Marcillat

Kleenex fortement recommandés.

Close, le plus beau et triste des films du dernier Cannes, a sa bande-annonce

Quatre ans après Girl, l’émouvant portrait d’une ado transgenre sélectionné à Un certain regard à Cannes en 2018 et qui était reparti de la Croisette avec la Caméra d’or et la Queer Palm pour son jeune réalisateur de 27 ans ainsi que le Prix d’interprétation pour son acteur Victor Polster, le belge Lukas Dhont revient avec un nouveau long-métrage bouleversant, cette fois-ci présenté en compétition officielle au festival de Cannes en mai dernier. Il a remporté le Grand Prix, ex aequo avec Stars At Noon de Claire Denis.

Dans Close, Dhont dresse le portrait de Léo et Rémi, deux adolescents de 13 ans liés par une amitié douce et fusionnelle. Ils sont inséparables, partage leurs jeux et leur lit. Mais perçue comme ambiguë par leurs nouveaux camarades de classe, leur tendresse va se déliter et Léo, qui ne supporte pas les sous-entendus, va tout faire pour s’éloigner de Rémi. Jusqu’à l’impensable.

À lire également -> Girl, l’émouvant portrait d’une ado transgenre, est dispo sur Arte

Pour ce second long-métrage, Lukas Dhont s’est détaché de la thématique de la quête identitaire et sexuelle chez les adolescents pour se concentrer sur l’amitié et le poids de la culpabilité. Porté par un duo de jeunes acteurs impressionnants et de deux mères impeccablement écrites et magnifiquement interprétées par Léa Drucker et Émilie Dequenne, Close est un film à la fois douloureux, tendre et pudique.

Il sortira en salles le 1er novembre 2022.

À voir aussi sur Konbini :