AccueilPop culture

Chaud les marrons : un téléfilm de Noël va comporter des scènes de sexe

Christmas and sex

Chaud les marrons : un téléfilm de Noël va comporter des scènes de sexe

Publié le

Image :

©️ Netflix

La température va monter d’un cran sur nos écrans en cette fin d’année.

La période des fêtes de fin d’année s’annonce moins conservatrice du côté de l’Oncle Sam. Pour la première fois dans l’histoire des téléfilms de Noël américains, l’un d’entre eux va proposer une scène de sexe torride. C’est le network Lifetime, connu notamment pour la série Unreal, qui va diffuser ce téléfilm en question intitulé A Cowboy Christmas Romance (hum, ça donne envie). Vous trouviez les films de Noël trop mielleux et sentimentaux ? Désormais, ça va devenir caliente sous la couette entre deux parts de bûche glacée.

À voir aussi sur Konbini

Selon Tia Maggini, la responsable du contenu original chez Lifetime, “le public est avide de romances plus adultes”, avec des intrigues “plus épicées que dans les films de Noël traditionnels”. A Cowboy Christmas Romance, attendu le 9 novembre sur le network, suit l’histoire d’une agente immobilière qui retourne dans son Arizona natal pour réclamer son ranch et en devenir propriétaire. C’est aussi l’occasion pour elle de reconnecter avec sa famille et un cow-boy BG du coin, qui ne la laisse pas indifférente.

©️ Lifetime

Il y aura donc une scène de sexe (rien de full frontal évidemment, mais qui laisse comprendre l’acte du crac-crac) et plusieurs séquences dites “sexy” à en croire les acteurs Jana Kramer (Les Frères Scott) et Adam Senn :

“Alerte spoilers, mais en gros il m’allonge sur du foin et ensuite nous faisons vous savez quoi. Évidemment, on reste sur Lifetime donc ça reste un programme familial. Mais ils ont repoussé les limites du genre, ils n’ont rien coupé.”

Cette saison, Lifetime prévoit 12 téléfilms de Noël d’ici la fin de l’année. Une scène de sexe sur 12 téléfilms de Noël, ce n’est pas vraiment ça qui va nous rendre horny as f*ck mais ça aura au moins le mérite d’animer les débats à table, entre deux salves d’huîtres mal ouvertes.