AccueilPop culture

Caitlin Covington est le visage de l’automne (oui, c’est son vrai métier)

Publié le

par Coumbis Hope Lowie

Noël a Mariah Carey, l’automne a Caitlin Covington.

Caitlin Covington est le visage de l’automne (oui, c’est son vrai métier)

Capture d’écran de l’instagram de @caitlincovington

Vous connaissez tous l’amour d’Internet pour les mèmes. On adore les mèmes. Les plus drôles sont ceux de réactions. Quand on est hilare, fâché, triste, choqué ou condescendant, il nous suffit de sortir une image ou un gif pour bien appuyer nos propos. Parmi ces mèmes de réaction, on doit séparer ceux qui sont mondialement connus de ceux qui sont plus niche. Ces inside memes, pour pouvoir les comprendre et rigoler avec le reste du groupe, il faut avoir vu le film, la téléréalité, le tweet, bref, avoir la réf.

Caitlin Covington fait partie de ce genre-là. À la base, c’était un mème humoristique issu d’une niche Twitter qui, depuis, envahit tous nos feeds et ce, , tous les ans, dès octobre, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi.

La Mariah Carey de l’automne

À voir aussi sur Konbini

Si, pour certains, Mariah Carey est la personnification des fêtes de Noël, pour d’autres, Caitlin Covington est le visage de l’automne.
Dès que le Soleil s’est baissé sur le dernier jour de l’été, les photos très orangées de l’influenceuse entourée de feuilles mortes sortent des tiroirs numériques. Mais ça a commencé comment ? En 2019, un compte Twitter poste une photo de madame Covington avec cette légende : “Le Hot Girl Summer [phrase de la rappeuse Megan Thee Stallion, ndlr] est fini. On se prépare pour le Christian Girl Autumn”. Le reste fait partie de l’Histoire.

Il n’en a pas fallu plus pour que les internautes fassent de Caitlin le cliché — gentil — de la femme blanche aimant les écharpes plus grosses que l’Arc de Triomphe, les bottes rembourrées et les boissons chaudes à emporter. C’est ce qu’on appelle le “basic white girl core aesthetic” et Caitlin est en l’égérie. En tout cas, pour tous les automnes jusqu’à la fin de sa vie.

Dans les grandes lignes, Caitlin mène une vie d’héroïne de chick litt’ ou de films qui passent l’après-midi sur TF1.
C’est une trentenaire épanouie et mariée qui vient de Caroline du Nord. Elle tient un blog mode et lifestyle, Southern Curls & Pearls. Comme dans les romans, sa vie était un long fleuve tranquille jusqu’à ce qu’un truc vienne chambouler tout son quotidien. Mais elle n’est pas injustement virée ou obligée d’aller faire un reportage au fin fond de l’Idaho. Pour Caitlin, c’est beaucoup plus soft que ça.

Dès que l’automne arrive, elle parcourt les 1 400 et quelques kilomètres qui la séparent du Vermont pour aller prendre ses photos annuelles d’automne. Elle loue un SUV et embarque sa fille Kennedy, la nounou de Kennedy, son assistante et son frère, qui est aussi son photographe. Toute la petite troupe s’en va une semaine sillonner les routes à la recherche du spot parfait. Pourquoi le Vermont ? Pour ses larges routes venteuses, ses églises anciennes et ses immenses maisons pittoresques.

Mais, croyez-nous, Caitlin ne laisse rien au hasard : elle prépare ses tenues d’automne toute l’année, elle s’entraîne à se changer dans la voiture sans abîmer ses boucles et, pendant des semaines, elle surveille, c’est certain, tous les rapports sur les feuillages pour arriver pile au moment où les feuilles ont leurs plus belles couleurs. Elles doivent être rouges, jaunes et orange sinon le rendu ne sera pas parfait. On pourrait se demander pourquoi se donner autant de mal pour continuer à être un simple mème d’Internet. Et la réponse est verte et se compte en plusieurs milliers de dollars.

Être l’égérie de l’automne a rendu Caitlin Covington riche et célèbre. C’est bien sûr entre octobre et décembre qu’elle fait son plus gros chiffre d’affaires et qu’elle peut demander des sommes affriolantes pour des posts Instagram sponsorisés.

Bref, le changement de vie commence peut-être par votre prochaine commande de latte aux épices de citrouille de chez Starbucks.