AccueilPop culture

Booba vs influenceurs : tout ce qu’il faut savoir sur une bataille acharnée

Publié le , modifié le

Par Timothée Van Poecke

Contre les arnaques et les escroqueries liées au monde des influenceurs, le capitaine du 92i compte bien mener son combat à terme.

Booba vs influenceurs : tout ce qu’il faut savoir sur une bataille acharnée

@lapiraterie / Instagram

Depuis plusieurs semaines, Booba mène un combat acharné contre les dérives de l’influence. Dropshipping douteux, arnaques au compte personnel de formation (CPF), promotion de sites de trading boursier… Le Duc est engagé, mais à quel prix ?

Dans son combat, il a d’abord ciblé un influenceur en particulier : Marc Blata. Ancien ami et participant d’émissions comme Les Anges ou encore La Belle et ses princes presque charmants, l’influenceur est encore aujourd’hui pointé du doigt par Booba. Le rappeur lui reproche notamment d’avoir promu un projet NFT qui serait en fait une escroquerie, de mettre en avant un site de trading dit “islamique” ou encore d’organiser des jeux concours frauduleux.

Les deux individus continuent de se répondre sur les réseaux sociaux depuis des semaines. Entre attaques personnelles et dénonciations en tous genres, cette histoire semble loin d’être terminée.

Chargement du twitt...

À voir aussi sur Konbini

Chargement du twitt...

Magali Berdah, tête d’affiche de l’influence

Après s’être concentré sur Marc Blata et avoir formulé différentes accusations contre plusieurs influenceurs (Nadé Blata, Maeva Ghennam, Sarah Fraisou, Dylan Thiry…), Booba a décidé de s’attaquer à l’agent d’influenceurs la plus connue du milieu, Magali Berdah. À 40 ans, elle est à la tête de l’agence Shauna Events, leader français du marketing des “e-influenceurs”, et est notamment connue pour être chroniqueuse dans Touche pas à mon poste sur C8, émission présentée par Cyril Hanouna.

Booba reproche à Magali Berdah son marketing d’influence trompeur, mais l’agente a décidé très tôt de porter plainte pour harcèlement contre le rappeur. Les dénonciations de l’artiste sur les réseaux sociaux à son encontre ont amené une vague de haine à se déferler contre elle. Une partie de la communauté de Booba se mobilise et cherche à apporter des preuves contre Magali Berdah, tandis qu’une autre partie se défoule contre la patronne.

Magali Berdah a obtenu récemment la suspension du compte Instagram de Booba, a priori grâce à ces accusations. Une de ses avocates, Jade Dousselin, qui s’est exprimée au micro du Monde, prévient : N’écrivez pas que c’est un ‘clash’ comme on l’entend dans les médias. On parle de délits pénaux graves.” Sa cliente enchérit : “Je suis harcelée, menacée de mort”.

Chargement du twitt...

Un combat sincère

D’après l’entourage de Booba et son avocat Patrick Klugman, le combat du rappeur est sincère. Choqué par les dérives du marketing d’influence, qui cible principalement les jeunes, l’artiste a naturellement lui aussi porté plainte. On est bien en face de quelque chose de systémique. Ce sont de fausses stars, qui […] obtiennent de faux comptes pour vendre de faux produits. La seule chose vraie, c’est le préjudice pour le consommateur”, raconte Patrick Klugman pour Le Monde.

Les accusations de Magali Berdah ne rendent pas service à ce combat puisqu’il est reproché à Booba d’avoir notamment publié des tweets moqueurs, d’avoir partagé l’adresse de l’agente sur les réseaux sociaux ou encore d’avoir évoqué une sextape qui serait totalement fausse. Pour Magali Berdah, ces attaques personnelles démontent toute forme de sincérité de la part de l’artiste :Il s’est mis là-dessus parce qu’il a vu que ça marche”.

Sincère, l’implication de Booba dans ce dossier est de mise. Début juillet, il a lancé le hashtag #influvoleurs contre Shauna Events. Le but de cette initiative ? Recueillir un maximum de témoignages sur les produits vendus par les influenceurs de l’agence. Une boîte mail a également été mise en place, dans le même but. Plus de 300 déclarations auraient déjà été collectées, dans l’objectif de les présenter à la direction des fraudes. Dropshipping, promotion d’arnaques au CPF… de nombreuses preuves pourraient pleuvoir sur Magali Berdah.

Chargement du twitt...

Synchronisé avec la politique

Le gouvernement a très récemment adopté à l’unanimité le renforcement des sanctions face aux arnaques et pratiques commerciales agressives. C’est l’une des mesures prônées par le gouvernement et mise en avant par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie.

Peu de temps après avoir été sollicité des centaines de fois par Booba et sa communauté, le ministre a envoyé une série de tweets qui ressemblait à une réponse à toutes ces sollicitations. Coïncidence ou véritable accélérateur ? Le cabinet du ministre affirme que ce timing serait le fruit du hasard.

Chargement du twitt...

Ce week-end, Booba a prévu d’accélérer le dossier et de mettre un terme à ce qu’il appelle le #berdahgateweek. En répétant “le maître arrive” dans ses différents tweets, l’affaire risque de s’envenimer dans les semaines à venir.