AccueilPop culture

Ben Affleck prédit un avenir très sombre au cinéma

Publié le

par Manon Marcillat

"Il n’y aura bientôt plus que 40 films par an."

Ben Affleck prédit un avenir très sombre au cinéma

Ben Affleck dans Batman v Superman

L’acteur-réalisateur doublement oscarisé pour Argo et Good Will Hunting s’est montré très pessimiste quant à l’avenir du cinéma dans les colonnes d’Entertainment Weekly. Actuellement à l’affiche du nouveau film de George Clooney, The Tender Bar, Ben Affleck a été interviewé par son vieux copain et partenaire créatif de toujours, Matt Damon, 25 ans après avoir remporté ensemble l’Oscar du Meilleur scénario pour Good Will Hunting.

Dans une interview fleuve, ils sont revenus sur la carrière de l’acteur, actif à Hollywood depuis près de 30 ans, mais également sur ses déceptions et, notamment, les échecs au box-office de ses deux derniers films, The Way Back, réalisé par Gavin O’Connor, et Le Dernier Duel, réalisé par Ridley Scott et coécrit par Damon et Affleck.

Alors que Ridley Scott blâmait les millennials, “qui ne veulent jamais apprendre quoi que ce soit à moins que ce ne soit écrit sur leurs smartphones”, pour cet échec commercial, Ben Affleck, lui aussi amer, a cependant poussé la réflexion un peu plus loin :

“‘Le Dernier Duel’, ç’a été un déclic pour moi. J’ai fait des mauvais films qui n’ont pas marché et ça ne me fait rien. Je comprends pourquoi les gens ne sont pas allés les voir — parce qu’ils sont mauvais. Mais j’aime ce qu’on a fait [avec ‘Le Dernier Duel]. J’aime le message. J’en suis très fier. Donc, j’étais très perturbé. Mais ensuite, j’ai vu que le film avait fonctionné en streaming et je me suis dit : ‘OK, c’est donc là que l’audience se trouve.'”

Il a également partagé à Matt Damon sa vision très pessimiste quant à l’avenir du cinéma :

“Je parie qu’un drame comme ‘Argo’ ne sortirait pas au cinéma aujourd’hui. Et pourtant, c’était il n’y a pas si longtemps. Ça serait une série. Je pense que les films vont devenir de plus en plus chers car ça sera des événements. Ils seront surtout pour les plus jeunes qui se diront : ‘J’adore vraiment Marvel, j’ai hâte de voir la suite.’ Et il y aura seulement une quarantaine de films qui sortiront chaque année au cinéma, surtout des franchises, des suites, des films d’animation.”

Et ce ne sont pas les échecs au box-office de West Side Story (un remake) ou de Matrix Resurrections (une suite) qui vont lui donner tort…

À voir aussi sur Konbini :