AccueilPop culture

Avant la gifle de Will Smith, retour sur 5 moments qui ont marqué l’histoire des Oscars

Publié le

par Manon Marcillat

Une gigantesque confusion, un selfie à un million de dollars et beaucoup de Jada Pinkett Smith.

Avant la gifle de Will Smith, retour sur 5 moments qui ont marqué l’histoire des Oscars

Si la gifle assénée en direct par Will Smith à Chris Rock sur la scène de la 94e cérémonie des Oscars suite à une blague sur l’alopécie de son épouse, Jada Pinkett Smith, restera dans les annales, d’autres moments gênants, politiques ou viraux ont également marqué l’histoire des Oscars. D’une gigantesque confusion à un selfie à un milliard de dollars (et toujours beaucoup de Jada Pinkett Smith), retour sur cinq grands moments de télévision.

#1. 1973 : le courage de Sacheen Littlefeather

En 1973, Marlon Brando remportait l’Oscar du Meilleur acteur pour sa performance dans Le Parrain, dix-huit ans après une première statuette pour son rôle dans Sur les quais d’Elia Kazan. Mais l’acteur, connu pour son implication dans le combat pour les droits civiques aux États-Unis, ne viendra pas chercher son trophée et c’est l’actrice apache Sacheen Littlefeather, militante pour les droits des Amérindiens, qui montera sur la scène à sa place.

À voir aussi sur Konbini

Au nom de Marlon Brando, elle refusera la statuette remise par Roger Moore, “en raison du traitement stéréotypé que l’industrie du cinéma réserve aux acteurs amérindiens”. Elle sera applaudie par l’audience des Oscars mais également huée par certains spectateurs, dont John Wayne, prêt à monter sur scène pour la déloger et retenu par six agents de sécurité, se souviendra l’actrice dans les colonnes du LA Times. Cette séquence rejoint aujourd’hui l’histoire puisqu’en 2016, Jada Pinkett Smith a écrit une lettre à Sacheen Littlefeather pour la remercier de son courage, qui l’inspirera pour son boycott des Oscars en réponse à la polémique #OscarsSoWhite.

#2. 2002 : l’Oscar historique de Halle Berry

En 1964, Sidney Poitier devenait le premier comédien noir à recevoir l’Oscar du Meilleur acteur pour son rôle dans Le Lys des champs de Ralph Nelson. Il faudra attendre trente-huit ans pour que la prestigieuse statuette soit remise à une actrice noire, et c’est Halle Berry qui l’emportera pour sa prestation de mère endeuillée dans À l’ombre de la haine de Mark Foster.

En pleurs, elle introduira son discours en remerciant Dorothy Dandridge, Lena Horne, Diahann Carroll, Angela Bassett et… Jada Pinkett Smith, se félicitant d’ouvrir la voie aux femmes de couleur grâce à cet Oscar. Mais, vingt ans plus tard, elle demeure toujours la seule actrice noire à avoir reçu cette statuette.

#3. 2009 : l’émouvant Oscar posthume de Heath Ledger

Dans The Dark Knight de Christopher Nolan, l’Australien Heath Ledger sublime comme jamais le rôle du super-vilain. “Heath est arrivé et a complètement ruiné mes plans. Je me suis tout de suite dit : ‘Il est tellement plus intéressant que moi et que ce que je fais'”, confessait le Batman Christian Bale. L’acteur décédera en 2008, peu de temps après la fin du tournage de The Dark Knight, et l’Académie décidera de lui remettre l’Oscar posthume du Meilleur acteur dans un second rôle. Il aurait eu 28 ans.

Ce sera la deuxième fois seulement dans l’histoire de la cérémonie des Oscars qu’un acteur reçoit la statuette à titre posthume, le premier étant Peter Finch pour Network en 1977, année où il aurait eu 65 ans. “Nous savions tous deux que ce que tu avais créé avec le Joker était tellement spécial et nous avions même parlé d’être là pour ce grand jour”, a déclaré la sœur de Heath Ledger dans le discours de remerciements de la famille.

#4. 2014 : le selfie à un milliard de dollars

Les Oscars, ce ne sont pas que des larmes et des prises de parole politiques. Ce sont aussi des moments qui s’inscrivent durablement dans la pop culture, comme le selfie “all-stars” pris par Ellen DeGeneres lors de la 86e cérémonie des Oscars avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Meryl Streep, Brad Pitt, Angelina Jolie et Lupita Nyong’o, tout sourire, sur la photo la plus partagée de l’histoire.

Le cliché écrase le record de la photographie de la réélection de Barack Obama. Nous avons été 37 millions de personnes à avoir vu le selfie prie par DeGeneres, qui a été retweeté plus de deux millions de fois en moins de deux heures.

Mais nous sommes à Hollywood, et ce qui semblait être un moment d’euphorie spontané et partagé était en réalité une opération marketing de la part de Samsung pour promouvoir son Galaxy Note 3. Selon Maurice Lévy, le directeur du groupe de communication Publicis, la valeur de ce selfie est estimée entre 800 millions et 1 milliard de dollars pour le géant de la téléphonie.

#5. 2017 : le malaise La La Land

Le dernier malaise en date, et certainement le plus gros couac de l’histoire des Oscars, remonte à 2017, lorsque Warren Beatty et Faye Dunaway annoncent La La Land comme récipiendaire de la statuette ultime du Meilleur film à la 89e cérémonie des Oscars. Euphorie générale à l’annonce de ce qui aurait dû être le septième Oscar pour le film de Damien Chazelle.

Montée en masse sur la scène, l’équipe du film entame ses traditionnels discours de remerciements avant la confusion générale. Les enveloppes ont été inversées, c’est Moonlight de Barry Jenkins qui remporte finalement la prestigieuse statuette. Jimmy Kimmel tentera tant bien que mal de rattraper la bourde tandis que Warren Beatty justifie sa gaffe, qui fera beaucoup parler.