AccueilPop culture

Alain Chabat imagine la suite de La Cité de la peur dans le Late Show

Publié le

par Adrien Delage

Simple sketch ou teasing discret d’un véritable projet en développement ?

Alain Chabat imagine la suite de La Cité de la peur dans le Late Show

© TF1

Depuis le 21 novembre, Alain Chabat anime le Late Show, un talk-show à l’américaine, en deuxième partie de soirée sur TF1. Les téléspectateurs et téléspectatrices peuvent notamment se marrer devant des fausses publicités, découvrir des concepts inédits et débiles (l’envoyé “rien de spécial” joué par Jérôme Commandeur) ou tout simplement profiter des sketchs tordants et nostalgiques à la limite du cringe, hérités de l’ère des Nuls.

En parlant justement du groupe d’humoristes français, Alain Chabat avait réuni Charlotte Gainsbourg et Dominique Farrugia le temps d’un sketch pour l’émission du mercredi 23 novembre : un hommage à La Cité de la peur, le film culte des Nuls, mais aussi le (vrai ou faux ?) teasing d’une suite intitulée L’Assisté de la peur.

Pendant l’émission, Charlotte Gainsbourg arrive sur le plateau et est interviewée par Chabat comme si elle jouait le rôle d’une comédienne (vous suivez ?). Elle vient donc faire la promotion de La Cité de la peur 2, où elle incarnerait la fille du commissaire Patrick Bialès, campé par Gérard Darmon dans le film. Puis, le tandem est rejoint par Dominique Farrugia dans le rôle de Simon Jérémi, alias Benjamin dans Red is Dead, qui en profite pour lâcher quelques informations sur cette fausse suite, et même dévoiler un poster de L’Assisté de la peur.

À voir aussi sur Konbini

C’est là où on commence à se demander si tout ce sketch n’est en réalité qu’une promo déguisée pour une véritable suite…

Chargement du twitt...

La séquence se conclut avec un message enregistré de Chantal Lauby alias Odile Deray, dans lequel elle confirme son retour en tant que scénariste du projet. Vous l’aurez compris, Chabat a fait souffler un gros vent de nostalgie sur le plateau du Late Show, peut-être en vain. Mais aussi longtemps qu’il continuera à faire du cinéma, on ne cessera d’y croire.

Vous pouvez (re)découvrir la séquence sur L’Assisté de la peur sur le replay de l’émission, à partir de 32 minutes.