AccueilPop culture

En 2014, voici les festivals qui étaient les plus forts sur les réseaux sociaux

Publié le

par Théo Chapuis

En 2014, voici les festivals qui étaient les plus forts sur les réseaux sociaux

Plus d’images, moins de blogs

Seul déclin à noter, celui des blogs. Alors que 35% des festivals d’été en animaient un en 2013, le chiffre est tombé à 30% en 2014. Peut-être faut-il y voir une volonté de ne pas s’éparpiller sur toutes les plateformes d’expression à tout prix et davantage jouer sur le contenu potentiellement “viral” – photos et vidéos. D’ailleurs, s’ils étaient 85% à proposer une application mobile en 2013, ils sont désormais 90%.
Comme en 2013, c’est le grand méchant Hellfest qui compte le plus grand nombre de fans sur Facebook. Tellement, d’ailleurs, qu’il en a davantage que de places disponibles à son festival. Avec plus de 207 000 fans sur Facebook (ils étaient 131 000 en 2013), il est loin devant les Vieilles Charrues et le Main Square Festival qui totalisent respectivement 175 000 (127 000 en 2013) et 101 000 fans (75 000 en 2013) sur le réseau de Mark Zuckerberg.
Même si deuxième sur Facebook, les Vieilles Charrues sont le festival roi sur le réseau à l’oiseau bleu. Premier sur Twitter avec 56 000 followers, l’événement breton dépasse Rock en Seine (47 000 followers) et les Francofolies (34 000 followers). Fait marquant : ce trio de tête a connu une croissance de followers à trois chiffres entre 2013 et 2014.

Impact réel

Évidemment, la corrélation entre succès sur les réseaux sociaux et billetterie n’est pas toujours forcément naturelle. Premier événement français en terme d’affluence avec 750 000 participants, le Festival Interceltique ne totalise que 53 000 pauvres likes sur Facebook.
Et Rock en Seine ou bien le Hellfest, très bien placés sur les réseaux sociaux, étaient respectivement 13ème et 8ème en terme d’affluence à l’été 2014. Comme quoi il ne faut pas confondre reconnaissance sur la toile et succès IRL.
Ci-dessous, l’infographie complète de SocialBand :

(Crédits infographie : SocialBand)

À voir aussi sur Konbini :