AccueilPépite

Jingles bells, Jingles bells : Le Pôle express, The Grinch, Elliot… La crème des films de Noël fête son réveillon sur Prime Video

Faites péter les plaids.

Jingles bells, Jingles bells : Le Pôle express, The Grinch, Elliot… La crème des films de Noël fête son réveillon sur Prime Video

avatar

Par Antonin Gratien

Publié le

Christmas time

Ça y est, nous y sommes. Décorations nocturnes qui émaillent nos rues, marchés à vin chaud, températures polaires… Pas de doute : la saison du film de Noël bat son plein. En cette période faste, où tout vous susurre que Santa Klaus himself  “descendra du ciel, avec des jouets par milliers” (vous avez la ref ?), pas facile d’y voir clair, parmi l’océan de christmas movies à l’offre. Raison pour laquelle, chez Konbini, on a décidé de vous faciliter la vie en proposant notre sélection perso du meilleur du genre, dispo sur Prime Video. Florilège.

1. The Grinch, ou les splendeurs de celui qui voulait “voler Noël”

Curieux destin que celui du “Grinch”. Sorte de croque-mitaine aux poils verdâtres, cette vilaine bête s’est exilée du village des Choux durant l’enfance après s’être fait bizutée hardcore – à cause de sa différence, notamment. De sorte qu’une fois adulte, et depuis la grotte où il vit en ermite depuis des décennies, l’amère créature ne rêve que de vengeance. Comme rendre la monnaie de leur pièce à ces guimauves niaises que sont les Choux ? En ruinant Noël, bien sûr. Gags après gags, grimace après grimace, le personnage campé par Jim Carrey (qui d’autre ?) tâchera donc de torpiller la fête par tous les moyens possibles jusqu’à… Ce que le “Grinch” se découvre une âme de bon Santa ? La magie de Noël pourrait bien encore frapper.

2. Aller simple pour un royaume enchanté avec Le Pôle express 

Un mioche commence doucement – scandale ! – à douter de l’existence du “petit papa noël” (vous avez toujours la ref ?). Ni une, ni deux, un étrange train déboule pour emmener ledit gosse au pôle Nord. Alors ça fait bizarre présenté comme ça, mais l’enfant dit “oui” – sans avoir qu’il s’engage dans une véritable odyssée avec elfes, accident de trafic et tout le tintouin. Entièrement filmé en capture de mouvement, ce récit fabuleux est adapté de Boréal-express (1985). Soit l’un des romans de jeunesse préféré d’un certain Tom Hanks, que l’on retrouve ici à la production déléguée. Mais surtout aussi et surtout à l’écran puisque l’acteur multi-oscarisé y joue pas moins de six rôles. Vous connaissez le dicton ? Quand on aime, on ne compte pas.

3. Chassé croisé d’amoureux (5 étoiles) pendant The Holiday

Que serait cette sélection sans une comédie romantique ? Bien peu de chose, assurément. Alors voilà : Amanda Woods et Iris Simpkins sont toutes les deux en PLS pour cause de chagrin d’amour, ne se connaissent pas et – histoire de bousculer leur quotidien si tristoune – s’échangent leur maison pour deux semaines, au moment des vacances de Noël. Concrètement l’une vient vivre chez l’autre, quoi. Bilan des courses : plusieurs rencontres qui viendront chambouler la vie de nos cœurs brisés. Côté tourtereaux, j’appelle Cameron Diaz, Kate Winslet, Jude Law et Jack Black. Du lourd. Du très, très lourd.

4. Elliot ,le plus petit des rennes : dans l’écurie high standars du Père Noël

On préfère prévenir : ce film a minima aussi tendre qu’une bûche au caramel. Voilà, c’est dit – maintenant, de quoi parle-t-on, exactement ? Elliot, donc, est un cheval. Mais pas du genre athlétique façon Jolly Jumper. Non, là on est plutôt sur un modèle miniature avec une curieuse folie des grandeurs : intégrer le cercle très select des rennes de Noël. Pour rejoindre cette prestigieuse cour, l’animal devra faire ses preuves à travers plusieurs compet’ – et se méfier de concurrents pas toujours hyper fair play. Dépassement de soi, récit initiatique, message de tolérance… La totale pour un film de Noël pur jus, quoi.

5. Toc, toc – voilà l’invité surprise, avec la Famille Addams

On vous voit venir d’ici. Comment ça, une comédie gothique dans un top de Noël ? Eh bien, figurez-vous que ce film iconique s’inscrit parfaitement dans la tradition du christmas movie, la preuve par sept ici. À leur façon un peu darkos, Mercredi, Papa Gomez & Co tissent un authentique conte de réveillon, articulé autour de l’improbable – mais très attendu – retour d’un oncle disparu depuis des lustres. Et que les amateurs de l’univers Addams se réjouissent : outre le film de 1991, Prime Video héberge une rafraîchissante suite avec Les valeurs de la famille Addams (1993). On y retrouve notre joyeuse équipe d’emos accueillir un nouveau-né, Pubert. Alors forcément, tout le monde est à la fête – tout le monde, sauf… Mercredi et Puglsey les aînés du bambin, qui trouvent l’arrivée de ce rival franchement fâcheuse. Au point qu’ils décident de le gouziller, tout bonnement. Ah, l’esprit de Noël…