Avec Hawa, Prime Video tient son conte de Noël – et offre la réplique à Yseult, Thomas Pesquet, Mister V et même… Michelle Obama ?!

Avec Hawa, Prime Video tient son conte de Noël – et offre la réplique à Yseult, Thomas Pesquet, Mister V et même… Michelle Obama ?!

photo de profil

Par Antonin Gratien

Publié le

L’attendrissante histoire d’une jeune métisse albinos qui rêve d’être adoptée par l’ex-première dame d’Amérique.

Qui dit mois de décembre dit film de Noël. Un rendez-vous incontournable, tout en douceur et good vibes à savourer sous un plaid, bien au chaud. Marre des traditionnels La Vie est belle, Love Actually et autres Pôle Express ? Ça tombe bien. À l’occasion des fêtes de 2022, la plateforme SVOD d’Amazon a concocté un christmas movie sur mesure, Hawa.

Une production originale signée Maïmouna Doucouré (Mignonnes) qui retrace la touchante épopée urbaine d’une jeune marginalisée, solidement résolue à devenir la fille adoptive de Michelle Obama. Au rendez-vous : de la poésie enneigée, des péripéties rocambolesques – le tout adossé à un casting 5 étoiles où nos vedettes campent leur propre rôle. Parce que partir à la rencontre de personnalités inspirantes, c’est ça aussi, l’esprit de Noël.

Michelle Obama, ou rien

Hawa n’est pas tout à fait une star du lycée. On est plutôt sur le genre taiseux, brut de décoffrage. Antipathique, presque. Faut dire que question rudesses de la vie, elle en connaît un rayon. L’ado vit seule avec sa grand-mère (la chanteuse malienne Oumou Sangaré), travaille comme caissière, lorsqu’elle n’est pas en cours, pour ramener un peu d’argent à la maison, et essuie régulièrement les moqueries de ses camarades. Le motif ? Sa différence, sans doute. Hawa est métisse albinos et souffre d’un handicap aux yeux.

Face aux épreuves, l’ado a appris à faire face. Sans jamais craindre de sortir les griffes, et jusqu’à défier l’impossible. Alors, lorsque Hawa réalise que son aïeule, malade, vit ses dernières semaines et qu’elle risque d’être placée en famille d’accueil après son départ, c’est bien simple : elle refuse. Et décide, à la place, d’être adoptée par Michelle Obama. Parce que… Why not ?

D’ailleurs Hawa a bien choisi son timing. Par un heureux hasard du calendrier, l’ancienne first lady des États-Unis est justement de passage à Paris, pour couvrir la sortie de son livre. L’occasion est trop belle. À peine Hawa apprend-elle la nouvelle qu’elle échafaude un plan abracadabrant auquel seule sa naïveté d’enfant lui permet d’accorder crédit pour, pense-t-elle, s’envoler vers l’Amérique aux bras de “Madame Obama”.

Yseult et Thomas Pesquet, les improbables maîtres à penser

Mue par une volonté inébranlable, Hawa use de tous les stratagèmes pour forcer le destin. Elle s’infiltre dans les backstages d’un concert, escalade des bâtiments ultra-sécurisés, force la sécurité d’un aéroport… En vain. On l’arrête, on la sermonne, on la ramène (contré son gré, bien sûr) chez elle. Mais Hawa n’en démord pas.

Au gré de ses pérégrinations, cette ado à la détermination de fer croise la route de personnalités qui auront tôt fait de devenir des mentors. Il y a d’abord la chanteuse Yseult, puis l’astronaute chéri des Français, Thomas Pesquet. Tous deux interprètent leur propre rôle, et accompagnent Hawa dans la difficile épreuve qu’elle traverse en égrenant leurs perles de sagesse.

Celle qui rêve (en guise de cadeau de Noël ?) d’être la petite dernière de la famille “Obama” devra accepter le déclin de sa grand-mère adorée, puis suivre sa propre voie. Deuil, vocation, traditions… Autant de thématiques abordées par Hawa avec bienveillance, délicatesse. Et à la manière d’une fable, comme il se doit pour tout film de Noël.