AccueilPartenaires

5 bonnes raisons de fuir à tout jamais les salles de sport
5 bonnes raisons de fuir à tout jamais les salles de sport

5 bonnes raisons de fuir à tout jamais les salles de sport

Par Konbini avec fossil

Publié le

Devenez votre propre coach sportif !

Chaque année, en septembre, de nombreuses personnes sont frappées par une drôle de lubie : l’inscription à la salle de sport. Les bonnes vibes de la rentrée font croire à ces dernières que « cette année, c’est la bonne, je vais y aller 3 fois par semaine et m’y tenir ». Normalement, la motivation diminue proportionnellement à la chute des degrés et c’est compréhensible. Konbini et Fossil ont identifié pour vous quelques bonne raisons pour ne pas se rendre dans ces temples de la transpiration. 

L’abonnement n’est jamais rentabilisé

©GettyImages

Souvent le premier mois on est au taquet, on suit notre programme à la lettre, le mec de la réception nous reconnaît, notre sac de sport est toujours prêt, bref on est bien sur notre lancée. Et un jour on rate une séance pour un apéro et là c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Mi-décembre, après un rapide constat on se rend compte que cela fait un bon mois qu’on n’a pas mis un pied à la salle.

Résultat : nos kilos sont toujours là et la seule chose que l’on ait perdu c’est la valeur d’ un demi smic (le prix de l’abonnement).

Ce n’est pas du tout un bon plan pour draguer

©GettyImages

Une légende urbaine laisse sous-entendre que la salle est l’endroit ultime pour faire des rencontres et plus si affinités. Si c’était rougeaud, haletant et transpirant qu’on avait le plus de chance d’emballer ça se saurait (et on s’embêterait moins à se préparer avant d’aller en soirée). Soyons clairs une bonne fois pour toutes, à la salle, l’unique chose que les garçons lèvent c’est de la fonte et les filles ont le souffle coupé seulement lors de leur séance d’abdos fessiers. Il est certainement plus rentable de swipper allonger sur son canapé pour réussir à matcher que de se lancer des œillades langoureuses entre deux gouttes de transpiration et trois expirations.

Niveau glam il faudra repasser

©GettyImages

L’univers des salles de sport ne fait rêver que sur les clichés des instagrameuses. En vérité, dès que l’on a envie d’y aller c’est toujours blindé et ça sent relativement tout le temps mauvais, comme si les allers-retours dans le métro n’étaient pas suffisants. Le pire : les vestiaires. Les codes de la société ne s’appliquent pas dans cet endroit. On se retrouve à partager l’intimité d’inconnus très décontractés (parfois un peu exhibitionnistes aussi) qui se sentent obligés de se pavaner nus devant nous avant d’aller se laver dans des douches à l’hygiène douteuse. Miam !

On tourne vite en rond

©GettyImages

Il y a deux types de personnes qui se rendent à la salle de sport. Ceux qui utilisent les machines et ceux qui suivent les cours. Pour les premiers, il faut toujours attendre un moment avant que l’appareil qui vous intéresse ne se libère et que son occupant retire sa serviette imbibée de sueur pour vous laisser la place (toute moite). Souvent au bout d’un mois, après avoir testé toutes les machines on se rabat sur le tapis de course. Si on prend un peu de recul sur sa situation on se dit qu’au lieu de faire le hamster sur son tapis on ferait mieux d’aller courir au grand air. Pour les autres, vous ne recevez pas assez d’ordres au quotidien ? Il faut encore que vous vous infligiez un coach qui prend un sadique plaisir à vous hurler dessus pour « votre bien ». Il faut arrêter de se faire du mal, la vie ce n’est pas fait que pour souffrir.

Tester la montre connectée c’est l’adopter

©GettyImages

Il est possible de continuer à s’entretenir sans avoir à se ruiner, à supporter la présence (et l’odeur) des autres, en pouvant avoir plus d’autonomie sur son programme sportif et sur l’endroit où l’on veut pratiquer, tout en ayant la possibilité de suivre l’évolution de ses performances. Pour définitivement perdre ses poignées d’amour il suffit de mettre à son poignet une montre connectée. Rythme cardiaque, calories brûlées, distance parcourue, vous saurez tout de votre activité. Et en plus elle donne l’heure.