AccueilNews

Valérie Pécresse aspergée de poudre rose par deux militants du collectif Akira

Publié le

par Emma Couffin

"On voulait mettre un peu de couleur dans cette campagne", a déclaré anonymement un membre de l’organisation.

Valérie Pécresse aspergée de poudre rose par deux militants du collectif Akira

© Alain JOCARD/AFP

Le collectif Akira a revendiqué l’action menée mercredi matin contre la candidate des Républicains, Valérie Pécresse, aspergée d’une poudre rose par deux militants à l’issue d’un échange avec des entrepreneurs à la Défense.

“On voulait mettre un peu de couleur dans cette campagne”, a déclaré anonymement un membre de l’organisation à l’AFP dans une réponse postée sur Twitter. “Il n’y a pas que Zemmour qui mérite des œufs”, a poursuivi cette source en référence à l’incident qui a visé le candidat d’extrême droite le week-end dernier lors d’un déplacement de campagne.

Chargement du twitt...

Le collectif anonyme Akira se revendique “de la révolution”. Il entend notamment dénoncer le capitalisme et “redécorer tous les candidats racistes et fascistes”. Mercredi, après un échange avec des chefs d’entreprise réunis au siège de la Confédération des petites et moyennes entreprises à La Défense, la candidate LR a été prise à partie par des militants – “un jeune homme et une jeune femme” selon le patron de la CPME François Asselin, qui la raccompagnait vers la sortie de la salle. Lui aussi aspergé de poudre rose, le président de la CPME s’est d’abord amusé de la situation en lançant à la candidate : “Voilà, nous sommes baptisés !”

Plus tard dans l’après-midi, l’organisation patronale a critiqué un “comportement inacceptable” et annoncé avoir porté plainte, au contraire de Valérie Pécresse. Sur Twitter, le candidat Reconquête Éric Zemmour qui avait lui-même reçu un œuf sur la tête il y a quelques jours, a exprimé son soutien à sa rivale : “Je condamne ce geste. Valérie Pécresse, pas plus que les autres responsables politiques, n’ont à subir ces méthodes honteuses.”

“Asperger de poudre rose ou d’œuf les candidats ne grandit pas la démocratie. Tout ceci est affligeant”, a commenté de son côté le député LR Julien Aubert, l’un des porte-parole de Mme Pécresse.

Konbini news avec AFP.

À voir aussi sur Konbini :